Mike Reilly (et Noah Juulsen) ne pourront pas maintenir la cadence

La paire Mike Reilly-Noah Juulsen connaît un début de saison spectaculaire.

Tandis que le premier cité a 3 points en 6 matchs, un différentiel de +4, et est considéré comme le meilleur joueur de sa brigade – pour le moment -, Noah Juulsen est dans le top 5 pour le différentiel dans toute la LNH avec une fiche de +7.

C’est simple, le Canadien n’a toujours pas alloué de buts lorsque ce dernier est sur la glace…

Juulsen est impressionnant. Malgré son jeune âge, le choix de 1er tour du CH en 2015 agit comme un vétéran. Il donne de bons coups d’épaules, relance très vite l’attaque et est extrêmement discipliné.

Quant à Reilly, il est sans équivoque le meilleur défenseur du club depuis le début de la saison : il vole sur la patinoire. Ses tendances à accélérer le jeu et à aider ses attaquants font de lui un rouage clé dans le nouveau système de jeu de Claude Julien. Il est en pleine possession de ses moyens.

Ah oui, il a été acquis en retour d’un choix de 5e ronde en 2019…

Il est le candidat le plus plausible afin de devenir le compagnon de jeu de Shea Weber, lorsque ce dernier sera de retour avec l’équipe, vers le mois de décembre.

J’en avais d’ailleurs parlé durant le camp d’entraînement. Ces deux joueurs pourraient devenir extrêmement complémentaires…

Il n’empêche que la lune de miel de ces deux joueurs pourrait prendre fin, et ce, plus tôt que tard. Évidemment, on ne parle pas d’une chute drastique, mais plutôt vers une situation un peu plus normale…

Dans son dernier texte sur l’Athlétique, Olivier Bouchard s’est penché sur la question et le résultat parle de lui-même.

Comme mentionné auparavant, le CH n’a toujours pas encaissé de but lorsque Juulsen est sur la glace. Pourtant, les statistiques avancées (qui sont des excellents indices dans ce genre de situation) indiquent que le nombre de buts accordés attendus à 5 contre 5 (lorsque Juulsen est sur la glace) devrait se situer à 4,7 au lieu de 0, depuis le début de la saison.

Assez drastique. 

Dans le cas de Reilly, celui-ci a été sur la glace pour 3 buts encaissés, tandis que le nombre de filets accordés attendus est de 5,4 (depuis le début de la campagne) ce qui est le plus haut total chez les défenseurs du CH.

Bref, il est clair que ces deux joueurs performent extrêmement bien. Est-ce que ça va continuer ? Poser la question, c’est aussi y répondre, comme dirait l’autre…

En rafale

– Jackpot.

– Il est dominant face aux Leafs.

– C’est bien possible.

– Le Rocket joue, ce soir !

PLUS DE NOUVELLES