Mike Babcock se retrouve du boulot comme entraîneur-chef

Après un prolifique passage avec les Red Wings de Détroit qui l’a vu remporter la Coupe Stanley et qui lui a permis de se hisser dans la discussion des grands entraîneurs de sa génération, Mike Babcock a vécu une descente aux enfers après quelques saisons à Toronto. Bon nombre de ses anciens joueurs ont dénoncé publiquement des histoires d’harcèlement verbal plus inacceptables les unes que les autres.

Bref, il a évidemment été démis de toutes ses fonctions dans la LNH, mais après un hiatus de près d’un an, il a recommencé à pointer le bout de son nez dans le monde du hockey. Il était conseiller (bénévole) pour l’université du Vermont dans la NCAA et s’était récemment trouvé du boulot comme analyste au réseau NBC Sports.

Toutefois, Babcock a finalement obtenu un poste d’entraîneur-chef, alors que ce dernier deviendra le pilote des Huskies de l’université de la Saskatchewan le 1er mai prochain.

Il n’entrera en poste que dans un peu plus de deux mois étant donné qu’il remplacera l’entraîneur actuellement en place, Dave Adolph, lorsque ce dernier quittera pour la retraite.

Ce sera un retour derrière le banc pour Babcock, lui qui n’a pas occupé ce poste depuis le mois de novembre 2019, moment où les Maple Leafs ont coupé les ponts avec lui. Il sera également de retour avec les Huskies, alors qu’il avait enfilé leur uniforme le temps d’une saison, en 1981-82, quand il était un joueur au niveau universitaire.

Les Huskies semblent avoir confiance que Babcock a ajusté ses méthodes et qu’il est prêt à retrouver un rôle d’entraîneur-chef. Bien qu’on lui fasse confiance pour deux ans, il ne sera pas rémunéré pour occuper ce poste et tentera de redorer son blason en passant par le circuit universitaire canadien.

Babcock parlera d’ailleurs aux médias mardi prochain.

Bref, que pensez-vous de cette annonce? Une chose est certaine : ce sera très intéressant de suivre la situation chez les Huskies..

En rafale

– Un deuxième but cette saison (et en carrière) pour Alexis Lafrenière.

– Nico Hischier ne savait pas qu’il serait nommé capitaine des Devils aujourd’hui.

– Absolument magnifique.

– Quelques mouvements de personnel chez les Kings.

– Ça risque de le hanter pour plusieurs années encore..

PLUS DE NOUVELLES