Mike Babcock a lancé toute une pointe à ses joueurs

On se demande de plus en plus si Mike Babcock n’est pas surestimé… Plusieurs de mes connaissances le croient, mais de mon côté, je tente de me convaincre du contraire. Enfin bref, l’équipe du grand Babcock est toujours en lutte pendant ce bal printanier 2019. Ça bataille de façon féroce contre les Bruins de Boston. À la suite de la joute d’hier, le pilote en chef des Leafs était un brin mécontent et fidèle à lui-même, il a déversé des propos colorés.

Je crois qu’on avait une bonne énergie ce soir. Mais je crois qu’on n’avait pas de cerveau, ce n’est pas ce qu’on voulait! – Babcock

En bon québécois, son équipe avait de l’énergie dans les jambes, mais elle n’avait pas la tête toute là. Elle n’était pas présente (sharp) mentalement, donc des erreurs sur des jeux de routine se sont produites. Un revers de 6-4, ce qui nivelait cette série de premier tour… Pour la suite des choses, Babcock devra trouver une solution pour que ses hommes soient réveillés sur la surface de jeu, sinon, ils se retrouveront dans le pétrin.

Depuis 2014, Babcock n’a pas réussi à traverser la première ronde, que ce soit avec les Leafs ou lors de son séjour avec les Red Wings de Detroit. Néanmoins, en 16 ans de carrière au sein de la Ligue nationale, il n’y a que deux campagnes où l’équipe qu’il dirigeait ne s’est pas présentée en séries éliminatoires. Ça reste tout un exploit et c’est non négligeable.

Est-il surestimé? J’en doute, mais il est très coloré et divertissant devant les lentilles.

En rafale

– C’est maintenant officiel, Cayden Primeau sera aux Mondiaux.

– J’ai rarement vu Kris Letang aussi furieux.

– Sidney Crosby passera son tour pour le Championnat mondial… à cause de la « vieillesse »?

– Imaginez si Alex Ovechkin réalisait l’impossible.

– On est confiant malgré tout chez le Lightning.

PLUS DE NOUVELLES