Michael McCarron a une rencontre de programmée avec le Canadien

Michael McCarron est toujours sans contrat, lui qui, je le répète, se retrouve agent libre avec compensation (RFA). Que faire avec Big Mac, un choix de premier tour qui doit vivre avec cette pression puisqu’il est conscient qu’en réalité, il n’est pas un premier de classe? Cela dit, cette année, avant ses fameuses douleurs à l’épaule gauche qui l’ennuyaient depuis quatre ans (il a été opéré cet hiver pour régler ça définitivement), on a constaté une progression chez lui. Sous la gouverne de Joël Bouchard, McCarron a repris vie en quelque sorte.

Au préalable, voici ce que le grand gaillard a déclaré au sujet de son nouveau pilote : «Joël est très bon, j’adore ce type d’entraîneur. Il te dit les vraies choses et il n’a pas de demi-mesures. Si tu fais bien, il te le dit et si tu fais quelque chose de mal, il te le dit également. Certains joueurs n’aiment pas ça, mais si tu achètes son système, ton équipe sera bonne.»

Mais bon, le sujet n’est pas l’amour de Mac envers Joël Bouchard, mais plutôt l’état de son futur avec l’organisation du Canadien de Montréal. Que se passera-t-il avec lui? Selon ce qui circule, il connaîtra son futur lors de la première journée de l’encan 2019. Wade Arnott, l’agent de celui-ci, a indiqué qu’une rencontre entre Marc Bergevin et lui demeurait au programme.

Nous avons déjà eu des discussions avec la direction du Canadien en fin de saison, des discussions qui ont été positives. Mais il n’y a encore rien de décidé pour le moment, et on ne peut présumer de rien non plus. – Arnott

Mine de rien, à la suite d’une saison somme toute reluisante, McCarron ne s’est jamais senti aussi proche de la Ligue nationale qu’en ce moment. Avec une récolte de 21 points en 32 duels, on peut saisir son enthousiasme, mais une facette est non négligeable s’il désire s’installer dans la LNH : conserver son style de jeu « mean » qu’il offre au sein de la Ligue américaine.

En rafale

– L’espoir des Red Wings de Detroit, Jared McIsaac, sera opéré à l’épaule aujourd’hui. Il sera absent de cinq à six mois… OUCH!

– Jonathan Drouin va grandir avec les moments difficiles afin de devenir plus constant.

– Des guerriers, rien de moins!

– Une belle entrevue réalisée par Nancy Audet, qui a eu la chance de jaser avec Adonis Stevenson.

– Aucune surprise au sujet de ces deux dossiers.

PLUS DE NOUVELLES