McGuire voit Erik Karlsson avec le chandail du Canadien sur le dos

Dans un mois, ce sera l’ouverture du marché des joueurs autonomes sans compensation. Un moment qui a va susciter énormément d’intérêt, parce que, entre les lignes, on a su que le défenseur Erik Karlsson va tester sa valeur pour décrocher le pactole.

Les racontars laissent entendre que le Lightning et les Rangers seront deux équipes très agressives dans le dossier du Suédois.

Les Rangers ont beaucoup de marge de manoeuvre sur leur masse salariale, contrairement au Lightning. Anyway, elles ne seront pas les seules à vouloir attirer Karlsson dans leur alignement.

Martin McGuire est d’avis que Marc Bergevin doit lui aussi chanter la pomme au double gagnant du trophée Norris.

Pour lui, Karlsson se retrouverait, avec le Canadien, dans un environnement qui lui convient bien et il deviendrait vite l’un des favoris des partisans du Québec, qui s’identifient à des joueurs comme lui. Comme ce fut le cas avec Alex Kovalev, il y a une dizaine d’années. En plus, sur le plan personnel, ce serait une chance en or de se rapprocher de la belle-famille, à Ottawa.

La production offensive ferait pardonner les erreurs défensives. Et celles-ci pourraient être limitées en jumelant Karlsson à un partenaire qui le complète bien.

Pour ma part, j’ajouterais aussi que les équipes de la Conférence de l’Est avalent pas mal moins de kilomètres durant une saison, comparativement aux clubs qui sont dans l’Ouest. Avec les blessures subies par le défenseur au cours des derniers mois, moins de temps sur la route équivaut à plus de repos pour lui.

Donc, le Canadien a un avantage géographique dans sa manche… tout comme les autres équipes de l’Est.

Jusqu’à un certain point, je rejoins Martin McGuire : Marc Bergevin doit s’informer de l’intérêt du Suédois pour enfiler l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge et sortir les violons pour l’attirer et remporter la Coupe Stanley avec le Canadien.

On s’en fout que l’on aie déjà Weber et Petry comme défenseurs droitiers sur le top-4. Les occasions d’embaucher un Erik Karlsson n’arrivent que trop rarement. Ça fait cher payé pour trois défenseurs droitiers, mais ça permet aussi de conclure une transaction, genre.

De là à dire que ça va mener à des négociations en bonne et due forme, il y a un pas à franchir. Et si ça aboutit, tout le monde serait heureux de voir la ligne bleue du Tricolore être patrouillée par Karlsson et Weber comme têtes d’affiche.

On doit tout de même le reconnaître : on se doute que le DG va tendre une perche, mais que celle-ci mène à une entente, ça demeure un long shot. McGuire lui-même le reconnaît d’ailleurs.

En rafale

– L’attaquant Evgeny Kuznetsov a été blanchi par la LNH dans l’histoire de la vidéo où on le voit devant des lignes de cocaïne.

– Et vous, combien donneriez-vous à Lehkonen?

– Mon vote va à Jaden Schwartz chez les Blues et Tuukka Rask chez les Bruins.

– Voilà une façon originale d’annoncer un changement de couleurs!

PLUS DE NOUVELLES