Maxime Talblot n’hésiterait pas à échanger Nate Thompson

On le sait. Nate Thompson, Marco Scandella et Ilya Kovalchuk sont les joueurs du CH ayant le plus de chances de plier bagage d’ici le 24 février.

C’est normal. Quand tu est en voie de rater les séries, tu dois trouver le moyen de monnayer certains joueurs autonomes sans restriction potentiels.

Plusieurs partisans aimeraient plutôt voir Marc Bergevin prolonger le contrat d’Ilya Kovalchuk, mais ça ne risque pas d’arriver. Même s’il pourrait s’avérer être un excellent vétéran pour encadrer les jeunes, la direction montréalaise semble avoir déjà fait son choix : Carey Price et Shea Weber seront ces leaders-là la saison prochaine. Jeff Petry aussi, probablement…

Même si ce ne serait pas nécessairement notre choix personnel, on peut comprendre la direction de ne pas vouloir dépenser trop d’argent sur Kovalchuk, qui nécessite aussi de recevoir beaucoup de temps de glace pour connaître du succès. Le plan est toujours de bien développer les jeunes et Bergevin a identifié les vétérans qu’il souhaitait garder sur le top six à l’attaque.

Mais échanger Nate Thompson en retour d’un choix de sixième ronde par exemple aiderait-il vraiment l’équipe? Pourquoi ne pas le conserver pour jouer sur la quatre, passer du temps dans les estrades et entourer/guider les jeunes la saison prochaine? Thompson peut apporter beaucoup dans le vestiaire à 36 ans, il ne coûtera pas cher. D’autant plus que tu peux faire des plans d’après-carrière avec lui à Montréal…

Reste que tu pourrais aussi échanger Nate Thompson au deadline… et lui faire signer un nouveau contrat cet été. C’est ce que Maxime Talbot ferait s’il était DG du Canadien. En théorie, ça fonctionne. Le CH l’a fait avec Tomas Plekanec il y a un peu moins de deux ans.

Il est clair qu’un gars comme Thompson aurait plus de chances que Kovalchuk de revenir à Montréal en juillet. Il aime la ville, il y est installé, sa famille aussi… et il acceptera un salaire raisonnable.

Mais encore là, doit-on vraiment risquer de perdre un joueur que l’on aime pour ajouter un choix de sixième ronde aux 11 choix que l’on détient déjà? Que fait-on si Thompson est échangé, qu’il adore sa nouvelle ville et qu’il ne veut plus revenir?

Plekanec avait rapporté un choix de deuxième ronde, lui…

Si vous étiez Marc Bergevin, prendriez-vous la chance d’échanger Nate Thompson? Auriez-vous Thompson dans vos plans pour l’an prochain? Thompson ne fait pas partie des meilleurs joueurs de l’équipe, mais il est parmi les plus respectés et les plus influents dans le vestiaire.

En rafale

– Le plan de chaque équipe en vue de la date limite des transactions selon Pierre LeBrun.

– Il y a (bien évidemment) encore de l’espoir à avoir avec Kotkaniemi.

– La transaction qui a amené Phillip Danault à Montréal reste l’une des meilleures de Marc Bergevin.

– Tout le monde connaît toute le monde dans le monde du hockey.

– Voyons donc! Frustrant, vous dites?

PLUS DE NOUVELLES