Maxim Lapierre ne mâche pas ses mots lorsqu’il est question du jeu d’Eric Staal

Le Canadien était reconnu pour sa vitesse. Il a été bâti ainsi et il s’est défini ainsi. Une petite équipe rapide, disait-on.

Au cours des derniers mois, Marc Bergevin a grossi sa brigade défensive… puis, il a grossi et rajeuni vieilli son groupe d’attaquants. Bref, il a tenté de changer d’identité et c’est un peu pourquoi on voit deux Canadiens se succéder soir après soir… ou période après période. Pas toujours facile de changer… et ça prend du temps!

Le problème, c’est que certains de ces vétérans à gros gabarit ne livrent tout simplement pas la marchandise.

Après avoir inscrit un but en prolongation lors de son premier match avec le Canadien, Eric Staal n’a pas obtenu un seul point lors de ses cinq rencontres subséquentes.

Pire encore! Il a terminé chacune de celles-ci dans les moins.

(Crédit: NHL.com)

Staal est passé de 17 minutes à 12 – 14 minutes par match aussi.

Maxim Lapierre n’a pas eu peur des mots sur les ondes de TVA Sports hier. Selon lui, Eric Staal n’est en uniforme qu’à cause de son nom. Il ne fait rien et il ne travaille pas sur la glace.

« Eric Staal, en le faisant jouer en ce moment, le message que tu lances à l’équipe et à Jake Evans c’est que le gars qui arrive de Buffalo, où les valeurs ne sont pas les plus belles, qui ne fait rien et qui ne travaille pas mérite quand même son temps de glace. » – Maxim Lapierre au sujet d’Eric Staal

Lapierre sous-entend que Staal a amené les mauvais plis pris à Buffalo à Montréal et il croit que Jake Evans devrait être à la place de Staal présentement. Malheureusement, rappelons que le plafond salarial rend le rappel d’Evans (ou de Caufield) impossible pour l’instant.

Selon Lapierre, il y a trop de passagers chez le Canadien. Deux ou trois, ça peut aller, mais douze, non! Les vétérans comme Staal doivent montrer l’exemple, pas se traîner les pieds!

L’ancien attaquant du Canadien a été jusqu’à dire que les Sabres vont mieux depuis que Staal est parti. Buffalo a remporté cinq de ses 11 dernières parties (sans Staal) alors qu’avant, l’équipe n’avait signé que six gains en 32 matchs.

Est-ce que Drouin Staal sera le premier vétéran à être laissé de côté par Dominique Ducharme lorsque la situation comptable le permettra? Il n’a pas coûté cher à acquérir et il ne coûte pas cher sur la masse salariale.

Le laisser de côté dérangerait certes certains vétérans, mais ça aiderait aussi à imposer un (important) système méritocratique, une philosophie d’effort maximal et le principe d’imputabilité de chaque individu.

Chose certaine, Eric Staal n’a rien d’impressionnant depuis cinq parties.

En rafale

– Autre texte sur le déclin de Shea Weber.

– Pourquoi Caufield n’a-t-il pas opté pour le #13? Il n’a pas eu un mot à dire pour son numéro. Le CH aurait pu lui offrir le #13, non?

– Mattias Norlinder défendra les couleurs de Team Sweden lors des prochains Mondiaux.

– Il manquerait (encore) de l’argent pour construire le nouvel aréna des Flames. Les contribuables devront-ils encore une fois financer? [HFeed]

– L’entraîneur des Huskies de Rouyn-Noranda, au repos après avoir subi un malaise cardiaque, fait l’objet d’une plainte pour comportement inapproprié.

– Shane Pinto disputera un premier match dans la LNH face au Canadien demain.

PLUS DE NOUVELLES