Max Domi n’a pas été au banc des pénalités depuis 25 matchs

Il y a eu un gros déclic dans le jeu de Max Domi depuis le mois de mars dernier, et ce n’est pas au niveau offensif ou défensif. En fait, c’est pas mal plus impressionnant, considérant qu’il a dû changer une tendance complète de son jeu pour corriger ses mauvaises habitudes.

C’est Alexandre Gascon (Radio-Canada) qui en a parlé aujourd’hui, citant une période de jeu très précise qui rend ce fait d’armes encore plus impressionnant.

L’an dernier, Domi se retrouvait au troisième rang de la LNH pour ce qui est des minutes de pénalité. Puis, il s’est passé quelque chose. Depuis le 17 mars 2019, l’ex-petite peste n’a pas récolté une seule pénalité. En 25 matchs depuis, il compte un total ahurissant de zéro minute de pénalité.

Comment est-il passé de la peste indisciplinée et hors de contrôle à cette nouvelle version de lui-même qui s’apparente plutôt à un ange? Il semble avoir compris que le déranger faisait presque partie du plan de match de ses adversaires, et qu’il devait par conséquent s’ajuster afin de ne pas nuire à son équipe.

Son entraîneur apprécie le changement et explique qu’il sait mieux se contrôler.

«Il n’a pas perdu son désir de se mêler dans des altercations, mais il sait se retenir. On l’a vu hier d’ailleurs, il n’a pas poussé au point où ça lui a coûté»

– Claude Julien

Selon lui, c’est toutefois mieux qu’il ait à le contrôler qu’il ait à lui donner des coups de pieds au derrière. Il est intense, mais doit trouver un équilibre pour ne pas dénaturer son jeu.

Brendan Gallagher lui a mentionné qu’il ne pouvait pas aider l’équipe lorsqu’il était au cachot, et Domi assimile qu’il peut davantage gagner le respect des arbitres.

«J’ai dû travailler là-dessus. L’important était de bâtir une relation avec les arbitres. Je comprends que ma façon de jouer rend leur travail plus difficile. Quand j’ai commencé à trouver la ligne, ils ont commencé à montrer plus de respect envers moi, envers ma façon de jouer»

– Max Domi

Et tant qu’à parler de Gallagher, mentionnons-le : lui non plus n’a toujours pas de pénalité, cette saison. Il avoue que ça ne durera pas toute la saison, mais c’est intéressant de voir ce changement important.

En Rafale

– Très surprenant.

– La plus grosse surprise de la saison.

– Marc Savard aide l’avantage numérique des Blues.

PLUS DE NOUVELLES