Max Domi est clair : Jonathan Drouin va rebondir

La tête de Turc par excellence dans le camp du Canadien, la dernière saison, ce fut, sans conteste, Jonathan Drouin. Qu’on l’aime ou pas, il ne laisse pas indifférent beaucoup de fans de la Flanelle.

S’il semble que la tenue du #92 a soulevé des doutes à son sujet, de la part de certains membres de l’état-major du Canadien, ce n’est pas le cas pour Max Domi.

Lorsque questionné par le Journal de Montréal au sujet de son bon ami, Max Domi a été clair : Drouin saura rebondir et il va connaître une excellente saison l’an prochain.

«Je suis sûr à 100 % qu’il aura une saison incroyable pour nous l’an prochain. C’est le joueur le plus talentueux avec lequel j’ai eu l’occasion de jouer. Il peut faire des choses avec une rondelle qui sont difficiles à décrire. C’est aussi une personne vraiment agréable à côtoyer.» – Max Domi

C’est une déclaration qui sonne comme une cassette et c’est tout à fait normal. Ça aurait été TRÈS étonnant que le #13 dise à un journaliste que Drouin ne sera pas meilleur que ça et qu’il n’est pas agréable dans un vestiaire. Il y a des limites à ne pas avoir la langue de bois… et anyway, ça ne se fait pas.

Sauf que, d’un autre côté, le commentaire de Domi m’a amené à réfléchir un brin. Le cas du hockeyeur originaire de Ste-Agathe est probablement trop analysé, au point où on oublie que l’on complique la question inutilement.

Oui, il est tombé en panne au pire moment de la saison. Mais l’année précédente, sa première avec le Canadien, il l’a terminée avec 20 points en 29 matchs en évoluant au centre, qui n’est pas sa position naturelle.

J’entends les dénigreurs dirent qu’il a produit quand ça ne comptait plus tant que ça. C’est un peu vrai, mais je leur rétorque qu’ils doivent aller voir la fiche de Drouin, avec le Lightning, lors des séries au printemps 2016.

Mais oui, il doit quand même noircir la feuille de pointage avec constance.

Je suis surtout d’avis qu’il faut arrêter de regarder l’arbre et se reculer pour admirer la forêt. L’attaque du Tricolore possède, en Jonathan Drouin, un ailier avec un flair certain pour générer des chances de marquer.

Pourquoi ne pas faire comme Domi : avoir confiance en le #92 et le laisser prouver qu’il est un atout?

En Rafale

– Un autre départ chez les Oilers!

– L’histoire de Craig Cunningham est très touchante!

– Les champions de la Coupe Memorial ont célébré dans les rues de Rouyn-Noranda!

– C’est dangereux, le métier de photographe!

PLUS DE NOUVELLES