Matthew Peca vient tout juste de comprendre son rôle

Ç’a pris quelques années, mais Matthew Peca est parvenu à bien saisir le rôle qu’il doit jouer au niveau de la Ligue nationale de hockey. S’il souhaite décrocher un poste régulier, il se doit de comprendre, et surtout, accepter son rôle. Ce n’est pas donné à tous les joueurs cette adaptation au plus haut niveau lorsque tu as été dominant aux niveaux inférieurs. Aujourd’hui, il se voit sur une 3e ou une 4e ligne, ce qui est un brin plus logique que de se voir sur les combinaisons de pointe.

Le jeune homme de 26 ans a paraphé un pacte de deux ans à un volet l’an dernier avec le Canadien, mais sa première saison ne s’est pas déroulée comme prévu au départ. Un total de 10 points, dont trois buts, en seulement 39 duels, lui qui a passé beaucoup de temps sur la passerelle. Veut-il encore vivre autant de moments d’angoisse? La réponse est simple : NON. Pourtant, il a connu un camp très intéressant, mais vu la quantité innombrable de joueurs de soutien, il s’est ramassé dans ce peloton. Il aura joué une seule rencontre lors des 19 dernières du Canadien, ce qui a de quoi refroidir un individu.

Lors du tournoi de golf de Jonathan Drouin, Peca en a profité pour se confier aux journalistes présents à cet événement :

Mon rôle sera ce qu’il sera. Je suis prêt à tout. J’ai travaillé toutes les facettes de mon jeu, que ce soit offensivement ou défensivement, pour m’aider à rester dans la formation. J’ai fait un peu de tout, du conditionnement physique et beaucoup de vidéo. – Peca via RDS

Que ce soit au niveau de la NCAA ou de la Ligue américaine, Peca a toujours offert une production offensive intéressante. Sa vitesse lui permettait de se démarquer, mais aujourd’hui, au sein de la LNH, il doit se servir de sa vitesse pour bien couvrir les trois zones et dominer lors des désavantages numériques. Par contre, ce n’est pas évident de percer le PK avec toutes les armes que possède Claude Julien à ce chapitre.

Bref, souhaitons-lui bonne chance pour la suite des choses.

En rafale

– Celui-là, on va l’aimer.

– Vladimir Malakhov fête ses 51 ans aujourd’hui.

– Des canettes de Coke qui explosent grâce à une rondelle.

PLUS DE NOUVELLES