Mario Langlois a traité Joe Thornton de « jaune »

Joe Thornton a appliqué une mise en échec à la tête de Tomas Nosek hier soir à Vegas. Il n’a reçu qu’un deux minutes, mais il y a fort à parier que le département de la sécurité de la LNH a déjà revu la séquence et qu’il évalue la possibilité de s’entretenir avec le vétéran attaquant des Sharks (et de le suspendre).

Ça ne fait pas de doute, Thornton a bel et bien sorti le coude de façon sournoise afin de frapper la tête de Nosek.

Thornton était visiblement frustré de voir les Golden Knights mener la rencontre par la marque de 4 à 1.

Mario Langlois, animateur de l’émission Les Amateurs de sports sur le 98,5 FM, y est allé d’un tweet plutôt direct, voire même assassin.

Il a traité Joe Thornton de jaune, rien de moins.

Langlois n’a pas isolé un geste ou deux de Thornton afin de les décrier…

Il a qualifié Joe Thornton de jaune. Il a porté un jugement sur la personne qu’est Thornton.

On dit souvent qu’il faut s’en tenir à rapporter et à commenter les faits dans les médias, et non pas tomber dans les insultes personnelles.

Je crois que ce blogueur Langlois a dépassé les limites hier soir en qualifiant Thornton de jaune.

Sans parler de l’origine de l’insulte en soi.

Non, je n’approuve pas le geste de Thornton. Je le condamne haut et fort, même.

Mais je n’approuve pas non plus le tweet de Langlois.

À noter que Joe Thornton, 40 ans en juillet, a été suspendu pour deux matchs en 2010. Je crois qu’il s’agit de sa seule suspension et il est dans la LNH depuis 1997. S’il fallait traiter tous les joueurs qui ont été suspendus une fois dans leur carrière, on n’arrêterait plus! Paul Byron, par exemple, est loin d’être un lâche et un « jaune », pour reprendre les mots de Langlois…

En rafale

– Michael McCarron se plaît à Laval, même s’il se voit toujours comme un joueur de la LNH.

– Il est arrivé à Denver.

– C’est Nylander qui prendra la place de Nazem Kadri.

– Si les Nordiques existaient encore, l’attitude de Marc Bergevin serait probablement fort différente. [JDM]

PLUS DE NOUVELLES