Marc Denis serait étonné de voir Max Domi gagner huit millions de dollars par année

Hier matin, Marc Denis était sur les ondes de TSN 690 afin de parler de hockey. L’audio complet, d’entrée de jeu, est disponible juste ici.

À la 12e minute de sa converse, il s’est fait questionner sur le futur contrat de Max Domi et le chiffre de huit millions de dollars a été soulevé. L’analyste de RDS, qui n’attendait visiblement pas la question, a répondu qu’il était pris de court un brin, mais qu’à première vue, il s’agissait de beaucoup d’argent pour Domi.

C’était donc sa réaction à chaud… et force est d’admettre qu’il s’agit de la réaction de bien des gens.

À la fin de la saison dernière, on se disait que le gars qui venait de marquer 72 points (tout en carburant dans le marché de Montréal) était le nouveau chouchou des partisans. Cette saison? Ce n’est pas la même chose. Visiblement distrait et victime de mots durs à son endroit, Domi était en panne dans les moments importants et il s’est levé un peu trop tard.

Bref, un manque de timing.

Tout ça pour dire que Domi, peu importe la manière dont on regarde les choses, a déçu cette saison. Était-ce parce que les attentes ont été gonflées suite à sa belle campagne 2018-2019? Sans aucun doute… mais il a aussi été un joueur moins productif que les projections plus conservatrices à son endroit.

Même si le nom de Kyle Connor (Jets) a été soulevé à Marc Denis comme comparable pour lui permettre de se faire une tête, on se rend rapidement compte que les deux joueurs n’ont (presque) rien en commun. Connor, en plus de jouer un style différent, s’améliore saison en saison. Cette année, en 71 parties, il a obtenu 73 points, ce qui est meilleur que les 72 points de Domi en 82 joutes l’an passé.

Kyle Connor gagne 7 142 857$ par année. Est-ce que Domi vaut plus? Non.

Poussons ça encore plus loin. La LNH est appelé à perdre beaucoup d’argent dans le cadre de la COVID-19 et les équipes n’auront plus autant de sous à accorder aux joueurs. Est-ce que de voir Domi gagner autant est logique? Non.

Allons à un autre niveau. Phillip Danault, Tomas Tatar et Brendan Gallagher, qui entreront sur le marché de l’autonomie dans un peu plus d’un an, devront être payés en cette période économique difficile. Les trois gars s’améliorent et commanderont des augmentations de salaire (s’ils restent). Si le comparable de Phillip Danault est Jean-Gabriel Pageau, qui gagnera 30 millions de dollars sur les six prochaines années, est-il logique de parler de six, sept ou huit millions de dollars pour Max Domi? Non!

Surtout en tenant compte du fait que les membres du premir trio du CH progressent et que Marc Bergevin devra, dans quelques années, sortir le chéquiper avec les jeunes qui poussent. Et il devra aussi travailler avec les gros contrats de Carey Price et de Shea Weber dans les pattes…

Tout ça pour dire qu’il est difficile de prédire le salaire à venir de Max Domi, mais qu’on peut se dire une chose : le DG du Canadien ne donnera pas huit millions de dollars à Max Domi. C’est trop risqué.

En rafale

– À surveiller. Il y a de l’incertitude dans l’air.

– Les Flames bougent sur le marché des agents libres universitaires.

– Reporter les Jeux serait logique, à ce point-ci.

– Les Red Sox semblent savoir ce qui les attend au niveau de leur sentence dans le dossier du vol des signaux. [Passion MLB]

– Sven Andrighetto sous d’autres cieux?

PLUS DE NOUVELLES