Marc Bergevin songerait à déposer une offre hostile à Pierre-Luc Dubois

30 juin 2019 : Georges Laraque enflamme la twittosphère en indiquant que Marc Bergevin soumettra une offre qualificative (acceptée) le 1er juillet. Plusieurs n’en croient pas un mot.

1er juillet 2019 : Le Canadien indique lui-même en primeur avoir offert un contrat de cinq ans à Sebastian Aho, qui a accepté l’offre du CH. C’est Marc Bergevin qui a ficelé lui-même les termes dudit contrat avec l’agent d’Aho.

Malheureusement, les Hurricanes ont égalé l’offre et Aho n’est jamais venu jouer à Montréal. Vous imaginez le dommage que le CH aurait pu faire face aux Flyers avec Aho en plus dans l’alignement (et quelques ajouts, et non départs, au deadline)?

Plusieurs craignaient de voir Bergevin se faire des ennemis parmi ses homologues, mais visiblement, seuls les Hurricanes semblent avoir été fâchés contre lui. Bonne chose!

Or, se pourrait-il que Marc Bergevin ait l’intention de déposer une autre offre hostile cette année?

Selon quelqu’un dans le milieu du hockey avec qui j’ai eu la chance de discuter tard hier soir, il se pourrait très bien que oui.

La cible de Marc Bergevin? Pierre-Luc Dubois. Le DG montréalais serait très sérieux à ce niveau, selon LA personne avec qui j’ai parlé.

(Crédit: YouTube.com)

On se rappellera que Marc Bergevin avait tout tenté pour repêcher Dubois en 2016. Ça n’avait tout simplement pas fonctionné.

Dubois, comme Aho l’été dernier, vient de disputer la dernière année de son contrat d’entrée dans la LNH. Il sera admissible à l’autonomie avec restriction, mais il n’aura pas droit à l’arbitrage.

Il vient de récolter 10 points en 10 matchs éliminatoires, en plus d’en avoir inscrit 49 en 70 parties régulières.

Il est grand, il est robuste, il n’a que 22 ans, il joue au centre (malheureusement pour Phillip Danault), il a du caractère, il est un Québécois francophone…

Quel genre de contrat pourrait être offert à Pierre-Luc Dubois maintenant?

Le DG du CH devrait assurément aller jusqu’à 8,726187 millions $ par saison pour que Dubois accepte l’offre de Montréal et que les Blue Jackets songent à (peut-être) ne pas l’égaler.

Mais Bergevin oserait-il aller en haut de ça?

Et en haut de 10,907735 millions $?

Ça reste à voir. La compensation à donner aux Blue Jackets serait possiblement trop grosse aux yeux du CH.

(Crédit: NHL.com)

Avec la chute des revenus en lien avec la pandémie de la COVID-19, est-ce que les Blue Jackets – qui n’ont que 5,2 millions $ de lousses pour signer en date d’aujourd’hui – pourraient parvenir à se créer de l’espace d’ici là?

Chose certaine, cette rumeur sera intéressante à suivre au cours des prochaines semaines…

Est-ce que 2020 sera la bonne (tentative, si tentative il y a)?

Rappelons que si Pierre-Luc Dubois et son agent refusent une éventuelle offre hostile du CH, on n’entendra peut-être jamais parler de cette offre hostile-là…

Pierre-Luc Dubois est représenté par Pat Brisson, un bon ami de Marc Bergevin. Brisson tente d’obtenir une prolongation de contrat pour son client depuis près d’un an, mais les Blue Jackets sont coincés au plafond. Le plafond qui demeurera stable ne les aide pas du tout.

Les joueurs autonomes (avec ou restriction) deviendront UFA/RFA s’ils n’ont pas signé de nouveau contrat le 9 octobre (ou sept jours après que la Coupe Stanley aura été remportée).

En rafale

– Marc Bergevin aura une (très) grosse année devant lui.

– Autre absence pour Ryan McDonagh.

– PSG entre dans la danse à Lionel Messi!

PLUS DE NOUVELLES