Marc Bergevin ne veut pas de repêchage en 2021

Marc Bergevin a dit bien des choses, aujourd’hui. Parmi ses grandes lignes, on note la confiance envers ses jeunes centres, ses critiques envers Tomas Tatar, Phillip Danault, Paul Byron et le power playson plan vis-à-vis les gros espoirs d’ici la fin de la saison et le fait que Victor Mete ne soit pas à échanger.

Mais il reste un aspect important concernant les espoirs : Marc Bergevin ne veut pas voir le repêchage de 2021 avoir lieu tel que prévu en juillet. Le grand manitou du CH préfèrerait voir deux séances en 2022.

La raison est simple : les jeunes n’ont pas joué. Il veut donner la chance à ses recruteurs de bien les voir afin de les évaluer.

Si tout va bien, Marc Bergevin devra repêcher tard en première ronde pour la prochaine séance et n’aura donc pas un choix facile comme une équipe de bas de classement. Et comme il veut construire par les jeunes, il ne peut pas manquer son coup. On comprend son raisonnement.

Évidemment, même si le repêchage 2021 est prévu en juillet, rien n’est joué. Tout peut changer et ce ne sont pas les idées qui manquent. On parle notamment de tenir un espèce de « tournoi des espoirs » dans un environnement protégé ou, tel que discuté par Bergevin, deux repêchages en un court laps de temps.

De voir Bergevin adhérer à celle théorie-là lui donne un certain poids.

Rappelons que le repêchage de 2020 devait avoir lieu à Montréal, que la LNH « doit » un repêchage à l’organisation du CH et qu’on ne sait pas encore où aura lieu la version 2021. Est-ce que le CH s’organise pour avoir deux séances en ville dans un an et demi (quand ça devrait mieux aller au niveau sanitaire) pour le prix d’un?

La question se pose.

Rappelons aussi que la loterie de la LNH pourrait être appelée à changer.

En rafale

– What a face.

– Très beau travail.

– Qui mettra la main sur le voltigeur?

– Ken Dryden jase de la rivalité Toronto-Montréal. [NHL]

– À consulter pour les amateurs de course.

PLUS DE NOUVELLES