Marc Bergevin ne peut pas manquer son coup cet été sur le marché de l’autonomie

Je sais, je sais : Marc Bergevin n’est pas un amateur du marché des joueurs autonomes. Il n’aime pas surpayer (autant au niveau des années que du salaire annuel) pour obtenir des joueurs.

Mais cette année, c’est différent.

Manquer son coup ne veut pas forcément dire ne pas frapper un circuit, mais bien passer à côté d’une opportunité qui aurait fait du Canadien une meilleure équipe. Et je crois qu’en analysant la situation du marché de l’autonomie 2020, de belles opportunités pourraient s’offrir au DG.

De prime abord, je comptais écrire sur les meilleurs agents libres en général. Puis, en feuilletant la liste, une donnée m’a sauté aux yeux : il y a beaucoup de défenseurs sur cette liste-là!

Oui, il y a bel et bien de bons attaquants (Taylor Hall, Mike Hoffman, Tyler Toffoli et Wayne Simmonds, pour ne nommer que ceux-là) et quelques bons gardiens. Ceci dit, la qualité des défenseurs n’est pas à négliger non plus.

Comme vous pouvez aussi le voir sur la liste de CapFriendly, de nombreux défenseurs seront disponibles. On parle entre autre de joueurs comme Alex Pietrangelo, Torey Krug, Mike Green, Tyson Barrie, Sami Vatanen, TJ Brodie ou même Justin Schultz.

Tout cela fait en sorte qu’il est probablement temps ou jamais pour Marc Bergevin de passer à l’action. Pourquoi? Outre son besoin pour un défenseur top-4 (dans un monde idéal), plusieurs facteurs expliquent mon point.

  • L’équipe avait l’une des plus petites masses salariales de la ligue. On le disait désavantagé par la hausse du plafond? Il sera maintenant avantagé par le fait qu’il ne grimpera pas.
  • Le Canadien n’allait pas faire les séries, ce qui n’aurait pas engendré de revenus supplémentaires. Le Canadien ne « perd donc rien » si les séries n’ont pas lieu.
  • Le CH est, à la base, une équipe riche.

Tout cela fait en sorte que le CH pourrait bien s’en sortir financièrement – mieux que d’autres équipes, à tout le moins. Pourrait-il avoir le gros bout du bâton dans les négociations par rapport à d’autres équipes dans un marché autonome qui aura des airs de course? Ce n’est pas impossible.

À Bergevin d’en profiter, maintenant. Sans surpayer, il doit profiter du fait que certaines équipes ne pourront simplement pas danser.

En rafale

– J’espère.

– Ce ne sera pas facile non plus dans la LHJMQ.

– Message de P.K. Subban.

– C’est virtuellement chien, ça.

– Voici comment le #11 du Canadien passe ses journées.

PLUS DE NOUVELLES