Marc Bergevin AVAIT et A un plan

Le temps est chaud et humide à Montréal, ces jours-ci. L’atmosphère, elle, est tendue, lorsqu’on discute du Canadien. Comme très souvent, le pire scénario est celui envisagé. Si dans les meilleurs moments l’équipe est surestimée, elle est sous-estimée dans les pires.

C’est pourquoi depuis quelques jours, même si Marc Bergevin a fait un travail très honnête, les partisans du Canadien ainsi que plusieurs analystes critiquent le Canadien.

Présentement, la principale raison derrière cette critique constante est l’absence de plan présumée de Bergevin. On lui reproche de ne pas avouer à tout le monde qu’il est présentement en train de reconstruire l’équipe.

Je dois avouer que j’ai pensé la même chose. Je me suis vraiment posé des questions. Mais pourquoi reconstruirait-il avec Carey Price et Shea Weber dans son alignement?

Sauf qu’il est peut-être temps de s’asseoir, respirer et analyser le tout d’une manière un peu plus poussée.

Et si le Canadien n’était pas, en effet, en reconstruction?

Et s’il s’agissait d’une restructuration? Et s’il disait vrai?

Marc Bergevin avait un plan

Lorsqu’il est arrivé à Montréal, Marc Bergevin a tenté de redresser le Canadien. Il l’a principalement fait par voie d’échange et sur le marché des joueurs autonomes, jugeant avec raison que son équipe n’était, au départ, qu’à quelques morceaux d’être aspirant à la Coupe Stanley.

Et savez-vous quoi?

Si ce n’était pas de la blessure désastreuse de Carey Price, en 2014, le Canadien aurait très bien pu se retrouver en finale.

Donc avait-il nécessairement tort? Non. Mais le verdict reste le même, en date d’aujourd’hui : le plan n’a pas fonctionné. Comme celui des 26 autres équipes de la LNH qui n’ont pas remporté la Coupe Stanley depuis 2009.

Marc Bergevin a un plan

Le prochain plan de match du Canadien se fera en deux phases, et l’emploi de Marc Bergevin dépend bien malgré lui de la première des deux.

La première phase de ce plan sera de profiter des dernières années de Carey Price et Shea Weber comme joueurs d’impact, en infusant une dose de jeunesse qui viendra contrer le vieillissement des deux brittano-colombiens.

Au coeur de ce rajeunissement se trouve Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling. Et Marc Bergevin semble avoir vu juste avec les deux joueurs de centre : au camp de développement, plusieurs ont jugé qu’ils feront tous les deux le saut dans la LNH dès 2019-2020.

Carey Price n’aura alors que 32 ans, et Shea Weber en aura 34. Outre ces deux-là, Pacioretty et Byron (30 ans) ne seront pas si âgés que ça, tandis que Petry et Alzner en auront 31.

Ah oui. Ryan O’Reilly n’aurait eu que 28 ans, même si on juge qu’une transaction Pacioretty-ROR aurait été contradictoire au plan du Canadien.

Au contraire, plusieurs jeunes pourraient encore être à Montréal et occuper des rôles importants. On pense notamment à Jesperi Kotkaniemi (19 ans), Ryan Poehling (20 ans), Max Domi (24 ans), Jonathan Drouin (24 ans), Artturi Lehkonen (24 ans), Nikita Scherbak (23 ans), Victor Mete (21 ans) et Noah Juulsen (22 ans).

Le but sera donc de profiter des trois ou quatre prochaines années pour combiner l’impact de jeunes joueurs à celui de vétérans.

En cas d’échec, lorsque Price et Weber commenceront à se faire vieux, c’est là que la deuxième phase, entre les mains d’un autre directeur général, débutera. Cette dernière sera soit une restructuration qui passe par l’échange de Price, Weber et autres vétérans… Ou une reconstruction complète.

Ce sont les circonstances qui parleront d’elles-mêmes, rendu là.

Par conséquent

Oui, il est logique pour le Canadien de vouloir faire les séries éliminatoires afin que les jeunes joueurs prennent un peu d’expérience éliminatoire.

Mais s’ils échouent, ce n’est pas non plus un échec.

Je crois sincèrement que l’année 2018-2019 sera une sorte de transition, en attendant l’arrivée de Kotkaniemi et Poehling, qui devrait se faire en 2019-2020.

Pour l’instant, encouragez l’équipe. Outre certains joueurs un peu plus vieux, que vous devriez tout de même encourager, il y a plusieurs jeunes joueurs qui pourraient faire partie de cette équipe pendant des années.

La négativité ne sert à rien. Soyez positifs.

Le futur n’est pas aussi sombre que certains tentent de l’illustrer.

Sur ce, profitez de la chaleur, mais attendez aussi octobre avec impatience.

Bon été.

En Rafale

– P.K. a du fun en vacances!

https://twitter.com/PKSubban1/status/1014512249338146816

– Intéressant…

– Un ancien de la LNH nommé DG à Humboldt.

PLUS DE NOUVELLES