Marc Bergevin a tenté (sans succès) de prolonger le contrat de Max Domi

Nous sommes le 9 septembre et l’organisation du Canadien, malgré le fait que plusieurs observateurs la décrivent comme étant l’une de celles qui possèdent le meilleur bassin d’espoirs, vient de perdre ses deux matchs à Belleville (Rookie Showcase). Est-ce que l’on doit paniquer?

Non!

Quatre des dix meilleurs espoirs de l’équipe ne sont même pas au Québec présentement. Alexander Romanov, Cole Caufield, Jacob Olofsson et Jesse Ylonen sont effectivement avec leur équipe respective. Ceci dit, il est normal que vous ayez déçus par la production offensive de Ryan Poehling et Nick Suzuki, ou encore par le jeu défensif parfois douteux de Josh Brook, Cale Fleury et compagnie.

Par contre, il faut comprendre que le CH ne connaît généralement jamais de succès dans ces tournois des recrues. Ça ne date pas d’hier.

Il faut surtout regarder ce tournoi des recrues ainsi : Comment se sont comportés les quatre ou cinq meilleurs joueurs de la formation?

Moyennement bien!

Alors on ne panique pas, OK? Surtout que je suis persuadé que Ryan Poehling rebondira demain (face à des joueurs universitaires québécois) et lors du vrai camp.


Nouveau contrat pour Domi, mais rien pour Markov et Pominville
Marc Bergevin n’a pas été très actif durant l’été. Il a échangé Andrew Shaw et il a attiré Ben Chiarot, Nick Cousins, Keith Kinkaid, Phil Varone et Riley Barber à Montréal (ou à Laval). Le core de l’équipe n’a pas vraiment été touché.

Il a bien tenté d’attirer des joueurs autonomes de qualité, mais ça n’a pas fonctionné. Les Hurricanes ont égalé l’offre du Canadien (à Sebastian Aho) et Jake Gardiner, entre autres, a accepté moins d’argent pour jouer loin du Canada.

Notre DG a aussi entamé au cours des dernières semaines des discussions avec l’agent de Max Domi. Il l’a confirmé à La Presse.

Domi disputera cette saison la dernière année de son contrat (cap hit de 3,15 millions $). Il sera admissible à l’autonomie avec restriction en juillet prochain et à l’arbitrage.

Après avoir vu Domi récolter 72 points la saison dernière et après avoir entendu ce dernier vanter à plusieurs reprises la Ville de Montréal, on peut comprendre Marc Bergevin d’avoir voulu le locker à long terme récemment.

Le Canadien aimerait bien signer Domi pour plusieurs saisons, mais il sait que ça coûtera cher. Des projections détaillées ont permis à Bergevin et à ses hommes d’en venir à un montant X. Cependant, Domi et son agent n’ont pas le même chiffre en tête pour l’instant. Il n’y a donc pas eu d’entente (prolongation de contrat).

« On regarde pour signer à long terme. On fait des projections. On se demande combien il va nous coûter. Puis là, tu commences à négocier. Mais si la vision du joueur ou de l’agent n’est pas pareille, il va dire : regarde, on va attendre un peu plus. C’est sûr qu’on a eu des discussions. Mais tant et aussi longtemps que le joueur, l’agent ou l’équipe ne s’entendent pas sur le chiffre… » – Marc Bergevin

Il faut surtout espérer que dans un an jour pour jour, Max Domi ne sera pas sans contrat et qu’il ne menacera pas de rater la camp d’entraînement. Ceci dit, ça ne devrait pas arriver, puisque le principal intéressé aura droit à l’arbitrage.

Markov et Pominville : on oublie ça!
Marc Bergevin a aussi confié durant cet entretien avec Alexandre Pratt (La Presse) qu’il n’allait pas offrir de contrat à Andrei Markov et Jason Pominville. Il souhaite continuer de miser sur la rapidité et la jeunesse. Et il ne souhaite pas soumettre l’un de ses joueurs au ballottage afin de faire de la place à un vétéran comme Pominville ou Markov.

Enfin, Bergevin a aussi avoué qu’il n’allait pas déposer une autre offre hostile prochainement. L’équipe n’a qu’environ six millions $ sous le plafond salarial et les joueurs autonomes avec restriction de qualité coûteront plus cher que ça.

On oublie donc le scénario soulevé par certains au cours du mois d’août qui voulait que le CH puisse attendre à la fin du camp d’entraînement afin de squeezer une autre équipe avec une offre hostile. Rappelons qu’après le camp d’entraînement, les équipes ne pourront plus dépasser le plafond de 10 % comme présentement.

En rafale

– Pascal Vincent se dit heureux comme head coach dans la Ligue Américaine.

– Voyons donc!

– La classe des Red Sox!

– C’est officiel! Bianca Andreescu a atteint le cinquième rang mondial. Wow!

PLUS DE NOUVELLES