Marc Bergevin a ses sept défenseurs (et il n’a que deux droitiers)

La transaction qui a amené les droits de Joel Edmundson à Montréal a fait couler énormément d’encre depuis le week-end. « Qu’est-ce que ça veut dire pour Victor Mete? », « On fait quoi avec Bett Kulak? », « On en a déjà des comme ça! »; vous avez entendu les même choses que moi.

En entrevue avec Mathias Brunet de La Presse plus tôt aujourd’hui, Marc Bergevin a mis tout ça au clair : personne ne bougera. Point barre.

Le DG du Canadien a même expliqué son raisonnement en comptant ses sept défenseurs. Weber, Petry, Edmundson (si l’équipe le met sous contrat), Romanov, Chiarot, Mete et Kulak. Il ne voit donc pas pourquoi il devrait se débarrasser de l’un d’eux.

Il affirme également ne pas avoir besoin d’ajouter un homme à la ligne bleue, à moins qu’Edmundson ne se joigne pas à l’équipe.

Si vous faites le calcul, vous avez peut-être remarqué que seul deux d’entre eux sont droitiers, Weber et Petry. Il y aurait aussi Cale Fleury, qui a démontré de belles choses dans la Ligue nationale l’an dernier, mais Bergevin l’a exclu de son calcul puisqu’il peut l’envoyer dans la Ligue américaine sans qu’il ne passe par le ballotage.

Est-ce que c’est catastrophique? Non. Est-ce que c’est l’idéal? Loin de là. Si on regarde à court terme, le Canadien se retrouverait dans l’eau chaude si un de ses deux droitiers se blessait pour une période de temps prolongée. On peut aussi entrevoir un problème à long terme si Petry venait à quitter l’équipe à la fin de son contrat, l’été prochain…

En rafale

– Gros match pour l’Impact demain.

– Raisonnement logique.

– Les annulations se poursuivent.

https://twitter.com/alexandrepratt/status/1305991603853631491

– Deux anciens de l’organisation du Canadien se joignent aux Panthers.

 

PLUS DE NOUVELLES