Marc Bergevin a déjà essayé d’obtenir Erik Gustafsson (avant qu’il ne passe aux Flames)

Vous savez que lorsque Marc Bergevin aime un joueur, il peut tenter sa chance pendant plusieurs années avant de mettre la main sur lui. Il n’est sans doute pas le seul DG à penser de la sorte, mais comme il est le DG de Montréal, ça se remarque plus.

Eric Staal, Tyler Toffoli, Jeff Petry et Phillip Danault sont des exemples qui me viennent rapidement en tête. On peut en ajouter un autre : Erik Gustafsson.

Le nouveau venu du Canadien est en quarantaine présentement. Ceci dit, si le plan du Canadien s’était concrétisé l’an dernier, il ne serait pas en quarantaine au moment d’écrire ces lignes.

Pourquoi? Parce qu’il aurait été acquis par le CH il y a un bon moment.

Dans les faits, suite à sa saison 2018-2019 fantastique (la fameuse saison de 60 points), il n’a pas fait long feu à Chicago. Il a été échangé en cours de saison 2019-2020 aux Flames, avec qui il a fini la saison et a joué dans la bulle d’Edmonton en séries.

Mais à ce moment-là, Marc Bergevin a tenté de mettre la main sur ses services. C’est ce que rapporte David Ettedgui dans sa chronique du jour sur les ondes du 91.9 Sports.

Bergevin, qui a un historique intéressant avec les Hawks, n’a donc pas été en mesure d’aller le chercher. Ce sont les Flames et leur offre d’un troisième choix conditionnel qui ont gagné le derby.

Un peu plus tard, il est devenu agent libre et a signé à Philly. L’histoire ne dit pas si Marc Bergevin était au plus fort de la course à ce moment-là… mais on ose croire qu’il s’est informé, quand même.

C’est finalement contre un septième choix que Bergevin a obtenu la moitié du salaire du gars. David Ettedgui croit qu’il a le potentiel, s’il est bien entouré, d’obtenir une cinquantaine de points.

Ça reste à voir, mais bon.

Notons par ailleurs que David Ettedgui réitère : le Canadien, s’il devait faire les séries, se rendra jusqu’à la Coupe Stanley.

Pourquoi? Parce que le sentiment d’urgence du club va prendre le dessus.

On dit souvent que le CH est bâti pour les séries. Les chances de s’y rendre sont, pour l’instant, bonnes.

Mais pour ça, les gars devront arrêter de jouer comme des jambons contre un club comme Calgary, qui est proche au classement.

En rafale

– Jake Evans doit-il revenir dans l’alignement?

– Bonne fête Kovy!

– Avis aux intéressés.

– Les Flames s’en vont à la guerre.

– Ah oui?

PLUS DE NOUVELLES