L’Impact confirme son bon début de saison

Il n’y a maintenant plus de doutes. Avec une fiche de 3 victoires, 2 défaites et 2 matchs nuls en 7 rencontres dont 6 à l’étranger et avec 11 points bons pour le troisième rang dans l’Est, l’Impact de Montréal connaît un bon début de saison.

Un début de saison réussi, donc, mais pas pour autant parfait, à l’image de la victoire d’hier où l’Impact était loin d’être la meilleure équipe sur le terrain, mais a réussi là où elle a si souvent échoué ces dernières années, trouver une manière de marquer et demeurer compact derrière.

Après la fameuse défaite de 7-1 à Kansas City, le troisième jeu blanc consécutif signé par Evan Bush s’en trouve très satisfaisant, d’autant qu’il égale un record d’équipe que Bush avait lui-même instaurée l’année dernière. Le blanchissage d’hier est particulièrement satisfaisant alors qu’Evan Bush a eu à se signaler face à Higuain et Robinho hier, en plus de bénéficier d’un peu de chance face à Gyasi Zardes en fin de première mi-temps et par l’entremise du bon Daniel Lovitz par la suite…

En plus d’Evan Bush, Samuel Piette, Jukka Raitala et Zakaria Diallo ont offert une grande performance défensive afin de permettre à l’équipe de demeurer dans le match. L’offensive des Montréalais fut encore stérile pour la grande majorité du match et tout le monde aurait bien bénéficié de quelques petits tours de magie de Nacho Piatti afin d’ajouter un peu d’attaque dans un match qui en manquait cruellement.

C’est finalement Maxi Urruti, qu’on n’a pas vu beaucoup durant ce match, mais qui a comme à son habitude fait de bonnes courses et de bons retours défensifs, qui a bénéficié d’une erreur des défenseurs du Crew afin de se lancer vers l’avant et qui a ensuite très bien servi un Harry Novillo avide d’ouvrir son compteur avec l’Impact. Un tir parfait dans le coin du filet et la folie était lancée dans le Stade Saputo.

Novillo a concrétisé une des rares chances de l’Impact et ce fut suffisant, mais l’ailier français a été loin d’offrir une grande performance dans ce match. On l’a senti en manque de rythme, en manque de vitesse et incapable de réellement bien connecter avec ses coéquipiers durant la majorité du match. Son but a semblé le libérer quelque peu et il faudra espérer qu’il sera en mesure de construire là-dessus, car au moment où on se parle, avec un Nacho Piatti en santé, il est loin d’être certain que Novillo devance Okwonkwo sur l’aile droite. Le Nigérian a encore une fois pesé lourd sur son couloir droit et a fait mal à la défense du Crew avec ses courses en profondeur. Une acquisition qu’on sentait un peu improviser qui sert réellement l’Impact en ce début de saison.

Un match qui ne passera pas à l’histoire donc, mais qui permet tout de même de bien lancer la saison des Montréalais à domicile. Les partisans ont pu profiter de la première vraie journée ensoleillée du printemps pour pratiquement remplir le stade et se faire entendre de belle façon. Ce fût plus long qu’à l’habitude, mais ça demeure beaucoup mieux de retrouver les joueurs au chaleureux Stade Saputo plutôt qu’au bétonneux Stade olympique. Les Ultras et 1642 étaient d’ailleurs particulièrement en feu hier, profitant des nouvelles installations du Stade Saputo pour offrir de beaux tifos.

Et le 1642 s’est même permis un petit clin d’oeil au commissaire Don Garber ses fameuses cartes vertes…

Bien installé au 3e rang, les Montréalais quittent encore une fois Montréal pour y affronter l’Union de Philadelphie et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre la semaine prochaine avant d’accueillir le Fire de Chicago ensuite.

On ne sait toujours pas si Nacho Piatti pourra réintégrer l’effectif, mais l’Impact a encore une fois un coup à jouer sur la route alors que le Revolution est encore une fois bon dernier de l’association de l’Est, nonobstant la venue du talentueux espagnol Carles Gil. L’Union connaît de son côté un bon début de saison, mais un de ses bons défenseurs centraux en Auston Trusty a reçu un carton rouge hier et sera absent du match alors que le meneur de jeu mexicain Marco Fabian est sorti sur blessure et pourrait être indisponible.

Idéalement, l’Impact devrait remporter au moins l’un de ces deux matchs pour poursuivre sur sa bonne séquence et revenir au Stade Saputo avec le plein de confiance et de sourires.

Et vous, êtes-vous satisfait de ce début de saison des Montréalais?

En rafale

Le Toronto FC a finalement subi sa première défaite de la saison hier aux mains des Sounders de Seattle. Les Sounders, justement, sont carrément en feu depuis la fin de la saison dernière, maintenant une fiche de 20-2-3 sur ses 25 derniers matchs de saison régulière. Solide. Les Sounders sont avec le LAFC et le Dynamo de Houston les trois seules équipes invaincues de cette saison MLS. Le LAFC semble marcher sur la ligue en ce début de saison alors que les hommes de Bob Bradley ont un différentiel de +16 en seulement 7 matchs, ayant déjà marqué à 21 reprises. Ils sont à surveiller, et si on pense d’instinct aux Carlos Vela et Diego Rossi de ce monde, le jeune canadien Mark-Anthony Kaye continue d’impressionner en Californie. Quelques clubs canadiens doivent s’en mordre les doigts…

Pendant ce temps, NYCFC demeure la seule équipe de l’Est sans aucune victoire…

Commentez, partagez et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES