Les propos les plus durs envers le Canadien proviennent de la ville de Québec

Du côté de la ville de Québec, il n’y a aucun immeuble édifié au centre-ville qui porte le nom de RDS ou de TVA Sports. Là-bas, c’est la radio qui tourne. Tellement, que des gars comme Vince Cauchon ne peuvent pas faire leur épicerie tranquille. Dans la capitale, c’est eux les visages connus des gens, même s’ils sont à la radio. Parlant de Vince, que j’aime bien soit dit en passant, il n’y va pas de main morte lorsqu’il jase du CH.

En voici un exemple, recueilli sur les ondes du CHOI 98.1 :

« Il y a trop de vétérans qui dorment bien la nuit… Le noyau fort du Canadien, c’est un noyau qui n’a RIEN gagné dans le show. Price ne goale même pas pour .500 en séries. Pacioretty, son équipe nationale rit de lui. Weber n’a pas gagné grand-chose. Un club mené par des leadeuses. Ils ont gagné quoi? Ils ont l’air d’une bande de dauphins qui n’ont pas faim. Il n’y a pas assez de requins là-dedans. Y’a rien qui peut donner un coup de bottine aux derrières de ces gars-là. »

Si ce groupe connaît un mauvais début de saison, ce qui demeure un fait rare à Montréal, Marc Bergevin deviendra très vulnérable. Tout le monde dans cet organigramme à une confiance aveugle envers tout le monde, dont Geoff Molson envers Bergevin… Je ne suis donc pas prêt à gober ce ramassis de paroles.

Une montée de lait de la sorte, ça sort souvent de Québec et je trouve ça drôle. Ça me fait rire. Il y a certes un brin de vérité, mais c’est davantage pour le show. Mais Vince, je sais que t’aimes le Canadien! 

En rafale

– Comme si c’était une surprise… C’est « l’œuvre » de Joe Sakic.

– Jusqu’à présent, je préfère le plan B au plan A. Le plan A ne devait pas être Michael McCarron?

– Félicitations, mon ami!

– Stéphane Leroux, il y a 25 ans.

PLUS DE NOUVELLES