Les Panthers ont tout ce qu’il faut pour attirer Artemi Panarin

Le feuilleton Artemi Panarin dure déjà depuis l’été dernier, et visiblement, le dénouement devrait avoir lieu le 1er juillet prochain.

Autrement dit, attachez vos ceintures, puisque ça ne fait que commencer…

Sans toutefois en être certain à 100%, on peut facilement dire que les probabilités de voir Artemi Panarin avec un chandail des Blue Jackets en octobre prochain ne sont pas énormes.

Il souhaite évoluer dans un gros marché, et même si la dernière épopée printanière des Jackets aura permis de créer un bel engouement autour de l’équipe, Columbus n’est certainement pas un ville où le hockey est roi.

Et c’est la même chose pour Sunrise. Pourtant, beaucoup de ragots ont lié le nom de Panarin à celui des Panthers.

Qui ne rêverait pas d’évoluer dans une cité où il fait chaud toute l’année, et où les impôts sont très bas ? Pas beaucoup de monde. Artemi Panarin, lui, apprécie particulièrement ce coin de la Floride. 

Or, et outre le beau temps et des taxes avantageuses, les Panthers ont beaucoup de choses à offrir à Panarin.

En s’exilant du côté de Sunrise, Panarin retrouvera Joel Quenneville – qui est sans contester l’un des meilleurs instructeurs de notre époque – qui l’avait entraîné lors de ses débuts à Chicago.

Qui plus est, l’actuel #9 des Jackets aura la chance d’évoluer avec un centre de calibre « élite » en Barkov.

La présence d’Evgenii Dadonov n’est également pas à négliger, puisque ce dernier est un bon ami de Panarin. Mais surtout, si jamais Sergei Bobrovsky signait en Floride, ça pourrait clairement convaincre Panarin de faire la même chose.

Il ne faut pas non plus oublier que l’avenir semble tout de même radieux pour les Panthers. Ils forment une très jeune équipe, qui avec quelques renforts, pourrait se qualifier pour les séries, et passer quelques rondes.

Les Panthers ont tout pour attirer Panarin. Il faudrait maintenant que les partisans se présentent au BB&T Center un peu plus souvent…

En rafale

– Brian Gionta s’amuse !

– Plutôt drôle, ça…

– À lire !

– Il a été timide lors du match #1.

PLUS DE NOUVELLES