Les joueurs du Canadien sont unanimes au sujet d’Andrew Shaw

Lorsque Marc Bergevin a obtenu les services d’Andrew Shaw des Hawks de Chicago le 24 juin 2016 (contre deux choix de 2e tour, dont un qui est devenu Alex DeBrincat) et qui lui a octroyé un accord lucratif de 23.4 millions de dollars pour 6 ans, trois jours plus tard, plusieurs personnes se sont insurgées. À tort ou à raison. Mais, ça n’a pas empêché l’ancien numéro 65 du Canadien d’établir sa marque dans le vestiaire du bleu-blanc-rouge. Malgré une gestion des émotions parfois à revoir, il demeure tout un leader et on l’a rapidement constaté pendant son séjour avec le club.

Pour ceux qui doutent toujours de ses capacités de leadership, sachez que ses anciens coéquipiers l’appréciaient grandement au sein du vestiaire. L’énergie de Shaw va certes manquer au groupe, selon les dires de Brendan Gallagher, l’une des pièces maîtresses du Canadien de Montréal.

Il va sans dire ce que Shawzy a apporté à notre groupe est immense. Évidemment, il est un leader émotif, à coup sûr. Un gars sur lequel on peut compter pour jouer des minutes difficiles. De toute évidence, nous avons besoin d’un joueur pour intervenir parce qu’il a joué plusieurs minutes importantes, mais nous avons le sentiment que nous possédons des joueurs en mesure de le faire. – Gallagher

Le petit numéro 11 a ajouté que tous les joueurs dans le vestiaire l’aimaient puisque pendant 82 matchs (s’il ne se retrouve pas à l’infirmerie), il était toujours là pour défendre ses coéquipiers. Un individu très compétitif, qui s’est amené avec le Canadien avec le qualificatif de « gagnant », lui qui a eu la chance d’en soulever quelques-unes à Chicago. Après tout ce brouhaha au sujet de Shaw, voici une déclaration à retenir à son sujet :

Je pense qu’il nous a appris un peu plus sur les étapes qui conduisent vers la coupe Stanley – Gallagher

Bref, Shaw a quitté le Tricolore à la suite de sa meilleure saison en carrière avec une récolte de 47 points, dont 19 buts, en 63 duels.

En rafale

– Joe Morrow se retrouvera au camp des Rangers de New York.

– Alexander Romanov a fait trébucher là-dessus?

– Est-ce qu’il partira avant l’amorce de la saison?

– Cette femme est tellement inspirante.

– Et ça ne fait que commencer pour cette jeune dame.

PLUS DE NOUVELLES