Les joueurs devraient approuver le plan de la LNH d’ici la fin de la journée

Un joueur par équipe de la LNH a participé à une réunion importante hier soir : celle de se faire présenter les grandes lignes du plan de relance soumis par la LNH (qui doit servir à minimiser les pertes financières en lien avec la COVID-19, rappelons-le).

Semble-t-il que ces grandes lignes (format des séries incluant une ronde de barrage trois-de-cinq et quatre rondes éliminatoires quatre-de-sept) feraient suffisamment l’affaire pour que les 31 joueurs les approuvent. Ils ont jusqu’à ce soir pour officiellement voter pour ou contre. Tous les joueurs ne votent pas, seuls les membres du comité le font.

Blake Wheeler s’inquiétait hier de voir les huit meilleures équipes obtenir un bye et ainsi débuter leur parcours éliminatoire à froid. Il avait peur que ce soit un inconvénient et non un avantage (d’avoir connu une bonne saison). Or, le plan mis au vote inclut des matchs préparatoires pour ces huit équipes de tête-là, pendant la ronde trois-de-cinq. Il en sera rassuré.

Selon Bob McKenzie, le vote devrait passer… mais il ne fera pas l’unanimité. Donald Fehr devrait tout de même pouvoir accepter la proposition des propriétaires/gouverneurs.

Plusieurs joueurs seront toutefois déçus d’apprendre que ce vote aura passé. Fort probablement des vétérans plus fortunés qui ont une famille…

La proposition de la LNH n’enchante pas tous les joueurs, notamment en raison de son confinement à l’hôtel et de son hockey d’été (alors que l’été, c’est pour les vacances à la base).

On se penchera ensuite sur les villes où seront joués ces matchs, sur les dates précises, sur la prolongation des contrats au-delà du 30 juin, sur la situation des joueurs anxieux ou plus vulnérables (les diabétiques comme Max Domi notamment, quoi que son envie de jouer en séries sera très grande), sur le protocole de tests et d’isolement des cas positifs, sur l’escrow et sur d’autres détails. À noter que des joueurs pourraient selon ce qu’on entend refuser de participer à ce tournoi, mais pas à la prochaine campagne.

De plus, certains joueurs qui auront droit à l’autonomie complète durant l’entre-saison espèrent qu’ils ne se blesseront pas sérieusement.

Ça sent bel et bien le retour du hockey… et un trois-de-cinq entre le Canadien et les Penguins. Espérons qu’un joueur testé positif ne viendra pas tout faire foirer le matin d’un cinquième match alors que l’on aura hâte à notre confrontation Crosby vs Price de la soirée.

Alexandre Pratt du journal La Presse évalue les chances de regarder du hockey d’été (de la LNH) à environ 7/10, soit selon lui la plus grande probabilité parmi toutes les ligues sportives nord-américaines.

Je pense qu’on est même rendu à 8 ou 8,5 ce matin.

À noter que les premiers matchs pourraient être disputés à quelque part en juillet ou en août selon les plus récentes informations… et que la LNH pourrait annoncer au cours des prochaines heures l’autorisation d’entraînement par petits groupes. Que ferait le Canadien, puisqu’il est difficile de croire que la Ville de Montréal autoriserait de telles pratiques? Mont-Tremblant? Québec? Les États-Unis?

En rafale

– Claude Giroux a pu chausser les patins hier à Ottawa.

– Que réserve l’avenir à Jarome Iginla?

– Un changement de règlement dans la NFL?

– Belle générosité!

– Quelle suggestion de m*rde..

PLUS DE NOUVELLES