Les Hurricanes ont la neuvième masse salariale la plus chère de la LNH

C’est rarement une question d’argent comptant, dans la LNH, du point de vue des équipes. Par contre, ça peut le devenir lorsque la franchise gérée provient d’un petit marché et qu’un joueur souhaite obtenir de l’argent en bonis lors des premières années de son pacte, se protégeant ainsi contre un éventuel lock-out.

Vous savez très bien où je veux en venir. Marc Bergevin a offert un contrat à Sebastian Aho et il a octroyé au jeune finlandais un montant de douze millions de dollars  en boni au courant de sa première année sous cette entente. De cette façon, il voulait faire mal à un club d’un marché faible et un propriétaire qui n’aime pas trop dépenser.

Ça n’a pas fonctionné pour le Canadien, mais les effets se font bel et bien sentir chez les Hurricanes. En début d’après-midi, le palmarès des joueurs les mieux payés de la LNH en 2019-2020 comprenait Sebastian Aho au douzième rang.

Considérez maintenant ceci : après les récentes décisions de Don Waddell, les Canes sont présentement la neuvième équipe la plus dépensière de la LNH, sur papier. Les dépenses projetées en terme de cap salarial sont de 76,9 millions de dollars et les dépenses en terme d’argent seront de 77,3 millions de dollars. Ça, c’est bon pour le quinzième rang de la LNH, avant que l’Avalanche, les Jets et plusieurs autres formations ne finissent par payer leurs agents libres avec restriction. Matthew Tkachuk est encore sans contrat chez les Flames et plusieurs équipes n’ont pas fini de dépenser.

On peut manipuler la masse salariale comme on veut, le 16 juillet… Mais le «payroll» n’est pas encore parmi les meilleurs du circuit et ne risque pas de l’être de si tôt. Considérez aussi que les Hurricanes sont la seule équipe de la LNH à compter moins de 38 contrats, en date d’aujourd’hui, avec 36. La différence étant que les autres formations ont quelques RFA à accommoder, dans les prochaines semaines.

Les Coyotes se trouvent au deuxième rang du circuit pour ce qui est de l’impact sur la masse salariale (81,3M$) mais dans les faits, leur alignement ne leur coûtera que 68,7M$, en 2019-2020.

Intéressant de noter que le Canadien dépensera 78,35 millions de dollars sur son équipe, selon les signatures qui ont été faites jusqu’à présent.

En Rafale

– Nouvelle locale.

– Pas nécessairement bien.

– Carrick signe un nouveau contrat.

PLUS DE NOUVELLES