Les Golden Knights veulent réduire la charge de travail de Marc-André Fleury

Depuis les débuts de la franchise des Golden Knights de Vegas, Marc-André Fleury est la grande vedette de l’équipe. Joueur le plus attendu – et le plus applaudi – lors du repêchage d’expansion, il se veut un leader important à Vegas et ses coéquipiers l’aiment.

Quand on sait en plus qu’il est un bourreau de travail, il n’y a pas grand chose qu’on puisse reprocher à celui qui a presque aidé la franchise à gagner la Coupe Stanley en 2018.

Malgré tout, l’organisation doit trouver une manière de réduire sa charge de travail. C’est ce que le DG de l’équipe, Kelly McCrimmon, a affirmé à Pierre LeBrun.

Même si le gardien s’est relancé à Las Vegas, l’équipe cherche à entrer dans la tendance du contrôle de la charge de travail de son gardien numéro un.

Beaucoup de discussions ont été tenues à l’interne sur le sujet avec plusieurs hommes différents. Le principal dans tout cela, c’est de garder le gardien vedette au sommet de sa forme le plus longtemps possible.

Le problème? Fleury n’est pas un adepte des journées de congé. Quand il se présente à l’entraînement, c’est pour gagner ses duels contre ses coéquipiers. Quand il se présente à un match, c’est pour aider son équipe à engranger les deux points de la victoire.

Par contre, d’un autre côté, Malcolm Subban est en émergence. L’ancien des Bruins est sur la pente ascendante et il se doit d’obtenir du temps de jeu non seulement pour s’améliorer, mais aussi pour reposer le vétéran.

La saison dernière, Fleury a joué le 3/4 des matchs et Subban a participé au 1/4. Les données sont un brin différentes cette saison (14 matchs contre deux pour Subban) en raison de la blessure subie par le frère de P.K. en début de saison, mais il faut s’attendre à voir le jeune loup obtenir de plus en plus de responsabilités.

En tant que joueur d’équipe, Fleury comprendra – comme il l’a fait à Pittsburgh. Cela ne fera peut-être pas son affaire, mais il comprendra.

En rafale

– En parlant du loup.

– Un beau geste de Domi.

– La saison des Jets ne va (vraiment) pas comme prévu.

– Victor Hedman espère toujours pouvoir jouer en Suède.

– Une belle histoire de famille.

PLUS DE NOUVELLES