Les directeurs généraux en veulent au Canadien

Non mais, quelle semaine!

Les nouvelles tombaient de partout dans la Ligue nationale de hockey et disons que les choses ont commencé à bouger sérieusement à Montréal. Nous avons appris que Carey Price ne sera pas protégé par l’équipe en vue du repêchage d’expansion, que Shea Weber est plus sérieusement blessé qu’on le pense et que Phillip Danault ne sera vraisemblablement pas de retour avec l’équipe, lui qui a mis sa maison en vente.

Nous avons aussi pris connaissance de la liste de protection de toutes les autres équipes de la ligue. Ceci dit : depuis vendredi ; ça brasse en maudit dans la LNH. Et c’est tout à fait normal lorsqu’on regarde tout ce qui s’en vient au calendrier.

Une des choses qui a le plus fait réagir lors du dernier week-end a été l’annonce concernant Price. Les amateurs ne comprenaient pas trop ce qui se passait et certains croyaient que Bergevin était tout simplement dépassé en le laissant sans protection en vue du repêchage d’expansion. Notons que le gardien pourrait être opéré pour sa blessure au genou, tel que nous vous le rapportions hier soir.

La stratégie qu’aura utilisée Bergevin pour protéger Jake Allen et ses trois gros défenseurs (Petry, Chiarot et Edmundson) est sublime, mais ne fait pas l’unanimité aux quatre coins de la ligue.

Loin de là, même. Elliotte Friedman s’est penché sur le sujet, hier en soirée :

« D’autres équipes sont en ébullition, se plaignant que les Canadiens utilisent Price et Weber pour tourner en dérision le processus d’expansion », peut-on lire dans la chronique du journaliste de Sportsnet, que vous pouvez lire juste ici. 

C’est ce qu’on peut lire dans ce papier de Toutsurlehockey :

Le Kraken demandait à toutes les autres formations un choix de première ronde ainsi qu’un choix de troisième afin de ne pas sélectionner un joueur protégé, un prix que Bergevin trouvait trop cher en ce qui concerne le gardien Jake Allen.

C’est ce qui explique la décision de ne pas avoir mis Price sous cette fameuse liste de protection. Le hic pour Seattle est le suivant : on ne sait pas si la blessure du cerbère est sérieuse et s’il devra passer sous le bistouri. Ce serait néanmoins tout un gamble de la part de Ron Francis et de la nouvelle équipe de la LNH.

Après la stratégie du Lightning qui aura été critiquée partout à travers le monde du hockey, voilà que celle du Tricolore en vue du repêchage d’expansion l’est aussi.

En rafale

– Les boys se sont réunis pour la première fois depuis l’incident.

– Effectivement.

– Pour en connaître plus sur les espoirs québécois en vue du prochain repêchage :

– Y’en reste pas gros! 

– Le Kraken risque d’avoir une solide formation pour débuter la première saison de son histoire.

PLUS DE NOUVELLES