Les directeurs généraux comprennent l’offre hostile que Marc Bergevin a déposée

L’offre hostile que Marc Bergevin a déposée à l’endroit de Sebastian Aho a fait beaucoup de bruit, au début du mois de juillet.

Comme vous le savez, les Hurricanes ont égalé l’offre. Pour un bon nombre de specialitses, l’offre (42.2M$ sur 5 ans) était bien trop faible pour que les Canes ne l’égalent pas.

Suite à cela, plusieurs se sont demandés si la relation entre les directeurs généraux et Marc Bergevin allait se détériorer.

Par le passé, Paul Holmgren a goûté à cette médecine. Il avait déposé une offre hostile à l’endroit  de Shea Weber, et ça lui avait ultimement coûté son poste puisque ses homologues ne voulaient plus avoir affaire à lui.

Mais ce n’est certainement pas la situation dans laquelle Marc Bergevin se trouve.

Nous n’étions pas prêts à donner quatre choix de premier tour. J’ai eu des discussions avec presque tous mes homologues depuis l’offre hostile, et il n’y a eu aucun soucis. Au fait, certains m’ont dit qu’ils comprenaient pourquoi on avait fait ça.

– Marc Bergevin

Dans tous les cas, le dossier semble clôt. Évidemment, on en reparlera pour encore de longues années, mais ce qu’il faut retenir, c’est que Bergevin semble être prêt à tout pour améliorer son équipe.

Le DG du Canadien devra maintenant trouver d’autres solutions pour que sa formation atteigne un autre niveau. Le flanc gauche de la défense devra notamment être perfectionné.

Dans la même entrevue avec Marc Denis, Bergevin a déclaré qu’il suivait de très près la situation des RFA. Il n’a évidemment pas l’espace salarial nécessaire pour faire une autre offre hostile, mais il a répété que tout était possible.

En rafale

– Des nouvelles des qualifications pour l’Euro 2020.

– Wow ! Phil Kessel entraîneur ?

– Si cela vous intéresse.

PLUS DE NOUVELLES