Les difficultés de TVA Sports font exploser les pertes du Groupe TVA

RDS diffusera demain soir sur l’heure du souper son dernier match du Canadien avant la saison prochaine. Tout ira chez TVA Sports au niveau télé francophone en séries.

Le Groupe TVA doit être heureux, right?

Oui, il l’est… puisqu’il faut comprendre que la pandémie a continué de gruger les profits du Groupe au premier trimestre.

Le Groupe TVA a affiché une perte nette de 4,5 millions $ (0,10 $ par action) durant les trois premiers mois de l’année 2021. En 2020, la perte n’avait été que de 723 000 $, tel que nous l’apprend ce matin La Presse Canadienne.

Les revenus ont augmenté – merci aux nombreuses publicités COVID-19 des différents paliers de gouvernement -, mais les dépenses ont augmenté de manière beaucoup plus importante, faisant ainsi chuter les bénéfices d’exploitation de la boîte.

Pierre-Karl Péladeau a surtout blâmé une chose pour expliquer cette baisse de rentabilité (en fait, on devrait plutôt parler d’augmentation de la non-rentabilité, mais bon) : le contrat liant la chaîne à la LNH et le calendrier condensé de cette saison 2020-21.

Bref, la LNH a payé beaucoup de sous pour un calendrier de quatre mois seulement. Déjà, avant la pandémie, le contrat liant Québecor à la LNH plaçait le Groupe TVA dans une situation inconfortable. Cette année, c’est encore pire.

TVA Sports n’a jamais été rentable depuis son lancement. L’an dernier, en l’absence de hockey durant plusieurs mois, la chaîne a affiché les plus petites pertes de son histoire. Pierre-Karl Péladeau avait alors dit que le fait de ne pas avoir eu à payer pour du hockey entre septembre et décembre avait aidé à minimiser les pertes. Déplacer cette dépense toute en 2021 aura toutefois eu des effets désastreux sur les états financiers de ce premier trimestre.

(Crédit: TVA Sports)

Bref, le hockey sur TVA Sports, ce n’est pas rentable.

En fait, c’est tout TVA Sports qui n’est pas rentable (encore?). Sans le retour des Nordiques, c’est tout le plan de Québecor qui a été fragilisé…

L’actuel contrat liant TVA Sports à la LNH (via Rogers/Sportsnet) est censé se terminer à l’été 2026. Est-ce qu’il sera respecté dans son ensemble?

Rappelons que selon plusieurs, 2021 et 2022 seront des années très importantes pour la suite des choses chez TVA Sports.

On souhaite à la chaîne de trouver la chemin de la rentabilité le plus rapidement possible. Ce n’est pas facile pour tous les médias sportifs depuis le mois de mars 2020. Encore moins pour ceux qui connaissaient des difficultés avant ça!

De nombreuses personnes de qualité travaillent chez TVA Sports. On leur souhaite le meilleur pour la suite des choses.

En rafale

– Jake Evans est-il devenu un incontournable?

– Deux bonnes nouvelles : le Rocket aura complété sa saison lorsque le CH amorcera ses séries ET certains joueurs des Habs pourront aller rejoindre le Rocket pour ses deux ou trois derniers matchs.

– Le coaching staff du Canadien devra s’ajuster au cours des prochains jours.

– Maxime Comtois a fait beaucoup de progrès cette année à Anaheim.

– Place à la loterie du repêchage de la LHJMQ.

– Bravo Shapo!

PLUS DE NOUVELLES