Les chandelles au bacon de Scott Gomez

Scott Gomez est un être particulier, mais très attachant. Même s’il n’a pas été très étincelant lors de ses derniers moments avec la Sainte-Flanelle, et que son salaire monstrueux en dérangeait plus d’un, il a marqué, en quelque sorte, les amateurs montréalais (il a été obtenu en retour de… Ryan McDonagh). Je viens de lire un billet composé par Stéphane Morneau (Balle Courbe), et comme fanatique de rap québ, je dois dire que sa joke est tellement bien placée :

Comme dirait Alaclair Ensemble : Scott Gomez, on pensait que c’tait ça que c’tait, mais c’tait pas ça que c’tait.

Gomez s’est retiré en 2016 et depuis, il fait parler de lui pour tout de sorte de raisons, comme le parfum au bacon qu’il a créé, par exemple. Ce n’est pas une blague, l’ancien joueur du Canadien fabrique des chandelles au bacon, ce que l’on peut désormais appelé sa deuxième vie (qui se passe en Alaska). Assez fascinant comme passion et « nouveau » passe-temps. Ce n’est certes pas commun, fabriquer des chandelles…

Gomez, qui a maintenant 40 ans, ne vit pas près du hockey ou sur les terrains verts, il est plutôt retourné vivre du côté d’Alaska, à Anchorage. Il se tient loin de son ancienne vie. Le Gomer a une série nommée Scotty’s House, où il présente des trucs pour survivre en forêt. Dans son show, où sept épisodes ont été présentés, il porte le pseudonyme d’Oncle Scott.

Bref, jusqu’à présent, il a éduqué les gens sur plusieurs choses, comme : la façon de pécher de la bonne façon, la façon de bien préparer un saumon, comment faire un feu, sa routine d’entraînement et… ses fameuses chandelles au bacon. C’est vrai que, comme l’a souligné monsieur Morneau, ça sent bon le bacon.

Lorsqu’on cuisine un bon déjeuner familial, le bacon, c’est l’odeur du bonheur. Qui peut dire le contraire, sincèrement?

En rafale

– Malgré la saison tronquée et étrange, Joe Pavelski a trouvé une maison à Dallas. [THN]

– Les membres de l’Alliance pour la diversité dans le hockey Matt Dumba, Evander Kane, Wayne Simmonds, Trevor Daley, Anthony Duclair, Nazem Kadri, Joel Ward, Akim Aliu et Chris Stewart parlent des difficultés économiques et du racisme qui font du hockey un sport difficile pour les joueurs noirs et les joueurs des autres minorités et comment cela doit changer.

– Difficile de contredire Evander Kane.

– Ken Dryden devra remettre ses notes au sujet de Steve Montador.

– Encore des cas positifs au sein d’un circuit professionnel.

PLUS DE NOUVELLES