Les chances de revoir Matthew Peca au Centre Bell sont faibles

Cinq joueurs du Canadien sauront à midi aujourd’hui s’ils devront se rendre à Laval ou dans une autre ville de la LNH : Dale Weise, Xavier Ouellet, Phil Varone, Karl Alzner… et Matthew Peca.

Le parcours de Peca avec le Tricolore est spécial, pour ainsi dire. Le petit attaquant ontarien a signé un contrat de deux ans avec le Tricolore le 5 juillet 2017… soit quelques jours après avoir vu le Lightning ne pas lui offrir une offre qualificative d’environ 682 500 $.

Marc Bergevin l’a signé pour 1,3 million $ (cap hit) dès l’ouverture du marché des joueurs autonomes, et ce, pour deux saisons. Même si Peca n’avait disputé que 20 rencontres dans la grande ligue jusque là…

La saison dernière, Peca a récolté 10 points en 39 rencontres, tout en maintenant un différentiel de moins-14.

Le problème, c’est qu’il n’a joué qu’un seul match après la date limite des transactions, soit le 30 mars.

Il a terminé cinq de ses sept derniers matchs dans les moins, passant souvent moins de 10 minutes sur la patinoire.

Avant l’ouverture du camp d’entraînement, il avait confié aux journalistes mieux comprendre son rôle désormais. Il aurait compris qu’il était un joueur de bottom six, et non de top six.

Ça aura quand même pris du temps!

(Crédit: YouTube.com)

Hier, Peca a été soumis au ballottage et il a donc été offert gratuitement à toutes les équipes. Son nouveau rôle, il le jouera avec une nouvelle équipe de la LNH ou à Laval. Ça risque fort d’être à Laval…

Peca est l’exemple parfait du gars qui a pu utiliser une facette de son jeu (vitesse) pour dominer à tous les niveaux… sauf dans la LNH. La marche est haute dans le meilleur circuit au monde.

Est-ce que l’on reverra un jour le petit attaquant de 5’9 avec le Canadien de Montréal? Il devra se battre avec plusieurs bons joueurs (Barber, Varone, Belzile et plus) afin d’être rappelé en cours d’année. Bref, il devra débarquer à Laval et connaître du succès dans toutes les facettes de son jeu.

Car s’il est rappelé un jour, ce ne sera fort probablement pas en raison de sa contribution offensive. Ce sera pour ses qualités de joueur de troisième ou de quatrième trio.

Vous comprendrez que ses chances de jouer à nouveau au Centre Bell sont relativement faibles (et que le Rocket aura une excellente équipe cette saison).

À noter que Peca, 26 ans, sera admissible à l’autonomie complète le 1er juillet prochain. Son moment fort avec le Tricolore aura peut-être été son jeu de piano lors du dernier temps des fêtes…

En rafale

– Il ne reste plus que six jours avant l’ouverture de la saison régulière chez le Canadien. L’équipe s’entraînera vers 11h00 ce matin. Hâte de voir si les paires et les trios d’hier tiendront encore aujourd’hui! Rappelons que les Sens seront au Centre Bell demain soir pour le dernier match préparatoire de l’équipe.

– Je pense exactement comme ça moi aussi!

– Michaël Joly a vécu tout un moment mercredi dernier.

– Charles Hudon compterait comme un vétéran dans la Ligue américaine.

– Quel design!

PLUS DE NOUVELLES