Le top neuf que Marc Bergevin offrira à Claude Julien sera de (très) grande qualité

Les deux premiers trios du Canadien ont été excellents hier soir à Buffalo. L’unité de Brendan Gallagher, Phillip Danault et Tomas Tatar a inscrit deux buts (dont un dans un filet désert, mais bon), tout en muselant le meilleur trio des Sabres (celui de Jack Eichel).

Eichel, bien qu’il ait ouvert la marque en première, a terminé son match à moins-2.

Le deuxième trio, formé de Nick Suzuki, Ilya Kovalchuk et Joel Armia, a peut-être été le meilleur deuxième trio de la saison chez le CH. Suzuki est intelligent et il distribue très bien la rondelle. Kovalchuk et Armia sont quant à eux des ailiers de bon gabarit capable de remporter des batailles à un contre un, de protéger le disque… et mettre la rondelle dans le fond du filet. Kovalchuk a d’ailleurs inscrit son cinquième but en 10 rencontres seulement avec le CH hier. A-t-il été amené tard à Montréal?

Sa venue a solidifié (trop tard?) le top six.
(Crédit: NHL.com/capture d’écran)

Le quatrième trio, soit celui de Nate Thompson, Ryan Poehling et Dale Weise a fait sa job. Lorsque Jonathan Drouin et Paul Byron seront de retour – si personne d’autre ne s’ajoute à la liste des blessés -, on peut parier que Byron, Thompson et Cousins formeront le quatrième trio du Canadien.

Restera le troisième trio, celui qui a obtenu le moins de succès hier, à concocter.

Max Domi n’a pas semblé capoter à jouer au centre de Nick Cousins et Artturi Lehkonen. Lorsque Drouin sera en mesure de disputer des matchs, Claude Julien le placera fort probablement à la gauche de Domi, avec Lehkonen sur sa droite.

Ryan Poehling, Dale Weise , Jordan Weal et Jesperi Kotkaniemi se retrouveront donc tous sans place précise dans l’alignement.

Si tout le monde est en santé et que le CH vise toujours une place en séries, il faudra évaluer sérieusement l’option de retrancher Poehling et Kotkaniemi, au lieu de les laisser dans les estrades.

Weal et Weise ont davantage le profil pour passer plusieurs matchs sans jouer. Kotkaniemi et Poehling devront disputer des rencontres pour poursuivre leur développement, eux.

Bref, un gros casse-tête se pointe à l’horizon. La résolution de celui-ci dépendra de la santé des troupes et des résultats ce week-end notamment.

Chose certaine, le CH pourrait compter sur tout un top neuf dans une semaine ou deux… avant de peut-être le démanteler pour vendre au deadline et/ou de terminer au 10e rang dans l’Est (et d’ainsi repêcher loin en juin prochain).

Tatar – Danault – Gallagher
Kovalchuk – Suzuki – Armia
Drouin – Domi – Lehkonen
Cousins – Thompson – Byron

Arrêtons de dire qu’il n’y a pas assez de talent à Montréal, OK? L’équipe, autant à l’attaque qu’en défensive, doit trouver un moyen d’être plus opportuniste tout en resserrant son jeu. #Défi

Oui, il y a de la place actuellement pour des jeunes à Montréal… en autant que ces jeunes-là soient prêts à jouer de façon régulière dans la LNH. Nick Suzuki l’est présentement, et il voit beaucoup de glace.

Tant que l’on souhaitera faire les séries (et non penser à l’an prochain), il faudra s’attendre à cette mentalité tout pour gagner plutôt qu’à penser au développement à long terme des jeunes…

En rafale

– J’avoue que c’est ce que je ferais…

– Ça aussi…

– Ouellet et Vejdemo ne joueront pas ce soir à Laval.

– Cale Fleury et Cayden Primeau seront en action, eux.

– Tom Brady pourrait bel et bien quitter les Pats.

PLUS DE NOUVELLES