Le Rocket s’est aussi éloigné d’une place en séries

Marc Bergevin a décidé d’y aller all-in avec le Canadien, approuvant le fait de donner tous les départs ou presque à Carey Price et envoyant des jeunes (Poehling, Fleury et Kotkaniemi) à Laval.

Malheureusement, ça n’a pas suffi pour ramener le CH dans le portrait des séries. La serviette a officiellement été lancée hier.

Et à Laval, comment se passe la course aux séries?

La présence de joueurs comme Poehling, Kotkaniemi, Hudon et Fleury n’a pas rapporté les dividendes escomptés.

Le Rocket a perdu un troisième match consécutif hier à Utica (3 à 2), un sixième de suite à l’étranger.

Les hommes de Joël Bouchard n’ont remporté que deux de leurs dix derniers matchs en temps régulier.

Ce matin, ils se retrouvent au sixième rang de leur division, à égalité avec la quatrième et la cinquième position.

(Crédit: TheAHL.com)

Rappelons que seules les quatre équipes de la North Division participeront aux séries d’après-saison.

Le Canadien n’a participé aux séries qu’à une seule reprise au cours des cinq dernières années (incluant la saison en cours) et le club-école du CH ne les a faites qu’une seule fois au cours des sept dernières campagnes (sans compter la saison en cours).

Les partisans de Laval n’ont pas eu droit aux séries lors des deux premières saisons du Rocket.

À noter que Kotkaniemi, Hudon, Poehling et Fleury ont tous été blanchis de la feuille de pointage hier.

Préparez-vous à entendre Marc Bergevin nous dire que les blessures à Montréal et à Laval, de même que le fait d’avoir du temps de jeu à des jeunes a empêché le Rocket de faire les séries.

Et attendez-vous à ce que trop de partisans achètent cette explication.

Un jour, des gens devront porter tous ces échecs sur leurs épaules. Des têtes devront rendre des comptes.

En rafale

– Le CH commet toujours les mêmes erreurs en termes de divulgation des blessures.

– Martin Leclerc n’embaucherait pas de président hockey. Il avance que Marc Bergevin devrait être capable de se superviser lui-même.

– Fin de la superbe séquence des Raptors.

– Nacho Piatti avoue que la vie d’un joueur de soccer est relativement tranquille à Montréal. Il compare le soccer au théâtre…

– Se retrouver près de sa famille n’a tout simplement pas de prix aux yeux de Piatti.

PLUS DE NOUVELLES