Le retour dans la LNH (après trois ans) de Michael McCarron

Plusieurs partisans du Canadien se sont liés d’affection avec les Predators de Nashville le jour où P.K. Subban y a été échangé. Combien de gilets jaunes a-t-on vu au Centre Bell ou dans les rues de Montréal dans les dernières années?

Mais Subban n’est pas le seul ancien Canadien à avoir trouvé refuge dans la ville du country après son temps à Montréal.

Mike Ribeiro, Yannick Weber, P-A Parenteau, Alexei Emelin, Daniel Carr…

Puis, plus récemment, Jarred Tinordi, Nick Cousins et Michael McCarron.

Tinordi a disputé 28 matchs avec les Preds la saison dernière et quatre autres dans la bulle albertaine l’été dernier. Cette saison, il a pris part à quatre matchs, tous entre le 27 janvier et aujourd’hui. Il est bien évidemment utilisé sur la troisième paire mais au moins, il joue dans le show.

Et voilà que Michael McCarron – que les Preds ont acquis en retour de Laurent Dauphin il y a un peu plus d’un an – obtient à son tour son moment à Nashville. Hier, Big Mac a passé 12:04 sur la patinoire… dont 4:23 en power play! Aucun joueur des Predators n’a passé plus de temps sur la glace avec l’avantage d’un homme hier!

John Hynes aime bien avoir un gros bonhomme devant le filet adverse en supériorité numérique. On ne peut qu’être content pour McCarron!

Malheureusement pour McCarron, la stratégie n’a par contre pas fonctionné. Le power play des Preds a été 0 en 4 hier et même si les Predators ont inscrit le premier but de la rencontre, ils ont tout de même baissé pavillon face au Lightning par la marque de 6 à 1.

McCarron, utilisé comme troisième centre, a écopé de deux pénalités mineures et il n’a remporté que 36 % de ses mises au jeu.

À noter que le dernier match de McCarron dans la LNH remontait au 7 avril 2018.

Les Predators occupent l’avant-dernier rang de la division Centrale ce matin, devant les pauvres Red Wings. Est-ce que McCarron obtient du temps de jeu car le talent et la profondeur de l’équipe ne sont pas au rendez-vous? Continuera-t-il d’avoir la confiance de son entraîneur?

J’ai ma petite idée à ce sujet… idée qui diffère de celle de Grant McCagg, sincèrement. Mais j’espère me tromper.

En rafale

– Les Penguns ne souhaitaient pas embaucher de président hockey au-dessus de leur DG. Ils ont changé d’idée rapidement.

– Bonne fête à ces deux anciens Canadiens.

– Les matchs sur le Lac Tahoe représentent tout un défi logistique pour la LNH. Mais le résultat sera splendide!

– Il sera à surveiller lors du prochain repêchage, lui.

– Nos jeunes pourront-ils jouer au hockey avant la fin de l’hiver? Si oui, devront-ils se trouver à trois mètres de distance les uns des autres?

PLUS DE NOUVELLES