Le repêchage amateur de la LNH se tiendra probablement (en ligne) en octobre

En temps normal, on se préparerait à célébrer la Fête nationale en gang… et à suivre le repêchage amateur de la LNH de notre salon.

Mais l’été 2020 n’a rien de normal. On se prépare plutôt à regarder une première loterie (qui risque de ne même pas offrir un portrait complet de la situation) et à suivre l’ouverture d’ici deux, trois semaines des camps d’entraînement de la LNH.

Hier, Bob McKenzie a présenté son top 93 (trois premières rondes) d’un repêchage qui risque de se tenir à Montréal en ligne… à quelque part en octobre prochain.

Si l’on fait le calcul rapide, plusieurs jeunes joueurs auront déjà entamé leur saison régulière lorsque le repêchage de la LNH se tiendra. Plusieurs ligues européennes (et la KHL) prévoient toujours ouvrir leur prochaine campagne en septembre et plus près de nous, les ligues junior canadiennes visent toujours le 1er octobre pour leurs premiers matchs. Ça pourrait toujours changer, mais bon…

Quant à la NCAA, on attend encore des confirmations. Mais tout indique qu’elle sera aussi en action en octobre.

Or, la plupart des joueurs repêchés apprendront entre deux matchs qu’ils ont été sélectionnés par telle ou telle équipe du circuit Bettman. Certains pourraient même avoir un match à l’horaire le soir du draft.

À moins que les différentes ligues se parlent et ne prévoient rien ce vendredi soir-là? Je doute que la KHL ait l’intention de faciliter la vie de la LNH…

En Europe, avec le décalage horaire, les jeunes risquent de jouer et de se dépêcher pour être devant leur écran aux petites heures de la nuit pour ce draft virtuel. N’est-ce pas censé être un moment mémorable, ta sélection par une équipe de la LNH? Pas sûr que ce le sera au final…

À moins que l’on ait l’intention de le tenir en après-midi et/ou durant la semaine?

Personnellement, je crois plutôt que les espoirs qui évoluent en Amérique du Nord se verront attribuer un congé le soir du draft.

Chose certaine, ce sera weird et loin d’être optimal. Mais bon, la COVID-19 n’en sera pas à ses premières conséquences indirectes…

Et je n’ai même pas parlé du camp de développement estival qui a été balayé, ce qui aura pour effet de voir les équipes diriger leurs nouveaux espoirs durant des entraînements qu’un an plus tard que prévu, au mieux…

À noter que quelques jeunes joueurs nord-américains pourraient décider d’aller disputer une campagne professionnelle à quelque part en Europe l’automne prochain, un peu comme Auston Matthews l’avait fait avant son repêchage… ce qui compliquerait aussi les choses un peu plus.

Maudite COVID-19…

En rafale

– La LNH et l’Association des joueurs pourraient annoncer une prolongation de leur convention collective de six ans au début du mois de juillet. Le baseball majeur devrait prendre des notes…

– Ça pourrait aussi se faire dans la LNH, ce qui permettrait au CH de notamment laisser partir des gars comme Weise ou Kinkaid.

– Tyson est en forme (et il fait peur).

– Tom Brady n’écoute pas les recommandations de l’Association des joueurs.

– Inspirant! Rien n’est impossible!

PLUS DE NOUVELLES