Le repêchage amateur de la LNH pourrait être repoussé à décembre 2021

La LNH tient généralement son repêchage amateur vers la fin du mois de juin, entre la remise de la Coupe Stanley et l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

En 2020, tout a été retardé. La Coupe Stanley a été remise à la fin du mois de septembre et le repêchage a eu lieu les 6 et 7 octobre dernier.

Gary Bettman a souvent répété qu’il aimerait bien revenir à la normale en 2021, avec un repêchage et l’ouverture du marché des joueurs autonome durant l’été, espérant qu’avec une saison écourtée, la Coupe Stanley pourrait être gagnée à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet.

Bref, il aimerait que tout soit retardé de quelques semaines au maximum durant l’été prochain… mais que l’échéancier standard soit repris dès l’automne (avec une saison de 82 matchs devant partisans qui débuterait en octobre).

Attention par contre! Bruce Garrioch du Ottawa Sun a appris que la LNH évaluait aussi la possibilité de tenir son repêchage amateur… en décembre l’an prochain. C’est une option qui ferait partie des plans actuels selon Garrioch.

Rappelons que le repêchage amateur devait avoir lieu à Montréal en 2020 et qu’il a été déplacé virtuellement finalement. La LNH a promis aux Canadiens qu’ils auront droit à cet événement en 2021 ou en 2022. Avec l’expansion à Seattle (va-t-on vouloir tenir cet événement là-bas?) et les nombreuses restrictions/difficultés en lien avec la COVID-19 au Canada, j’ai malheureusement l’impression que Montréal devra effectivement devoir attendre à décembre 2021…

Ou à juin ou autre mois 2022!

Si la COVID-19 continue de se propager à son rythme actuel, la LNH pourrait avoir de la difficulté à présenter une saison…

Et les circuits junior/universitaires, encore plus!

Avec les recruteurs qui n’auront pas vu la plupart des espoirs en action en personne – et la difficulté de faire du scouting par vidéo de faible qualité – le repêchage 2021 pourrait être (plus que jamais) un véritable coup de dés.

Mais si l’on tient le draft au début du mois de décembre, ça voudrait dire qu’aucun joueur de la cuvée 2021 pourrait entamer la saison avec son équipe de la LNH. À moins bien sûr si tout se passe mal et que la saison 2021-22 ne commence qu’en 2022… ce que personne ne souhaite!

Il faut espérer que la LNH, la LHJMQ, la WHL, la OHL, la NCAA et les ligues européennes pourront présenter beaucoup de matchs dans le premier semestre de l’année 2021 et qu’à quelque part, de nombreux recruteurs pourront y assister. Mais c’est loin d’être certain, tout ça…

Si l’on tient vraiment à tenir un repêchage en juin ou en juillet dans la LNH et que la situation a été difficile (COVID-19) durant l’hiver, ce repêchage sera effectivement plus que jamais basé sur la chance. Est-ce vraiment ce que l’on veut?

À noter que les meilleurs espoirs en vue de ce repêchage 2021 sont pour l’instant Brandt Clarke, Owen Power, Aatu Raty, Luke Hughes et Carson Lambos.

Pour ce qui est des probabilités que le prochain draft ait lieu à Montréal, elles sont très faibles. Désolé, mais les gros rassemblements ne seront peut-être pas permis du tout au Canada en 2021…

En rafale

– Mitch Marner n’a pas peur des mots.

– Tomas Tatar a prévu rentrer à Montréal le 26 ou le 27 décembre.

– L’Impact sera davantage à la recherche de (jeune) leadership, de caractère et de talent défensif que d’un buteur au cours des prochaines semaines.

– Thierry Henry semble là pour rester.

– L’idée de bulles à Toronto et Edmonton serait sur la table dans les bureaux de la LNH. #PlanD

PLUS DE NOUVELLES