Le quatrième trio du Canadien, supérieur à la moyenne?

Lorsque vient le temps d’analyser le Canadien, on parle souvent de trois aspects. Premièrement, il y a le duo de gardiens, qui est potentiellement le meilleur de la LNH. Ensuite, il y a la brigade défensive qui semble être très solide au sein du top 4… Et finalement, on peut parler du top-9 du Tricolore. Avec trois centres et six ailiers de calibre top-9, le CH est en voiture.

Sauf que ce que l’on sous-estime, c’est que Paul Byron et Artturi Lehkonen sont aussi des joueurs qui jouent en temps normal sur le troisième trio. Ils glissent ainsi sur le quatrième, et jusqu’à présent, l’équipe adore le résultat.

Voici ce que Claude Julien avait à dire plus tôt aujourd’hui.

« Ce que j’aime, c’est que ce trio est très fiable dans les deux sens de la patinoire et est capable de marquer des buts. Il y a de la profondeur de ce côté-là. »

Surtout, cette unité est très rapide. Elle provoquera des choses offensivement, tout en étant efficace dans sa propre zone. On est loin de l’ère de Mike Brown et John Scott. Claude Julien aimait bien les trios robustes, mais il a maintenant un petit coup de coeur sur ce quatrième trio – qui est peut-être plus qu’un quatrième trio typique.

Après avoir fait le tour des alignements projetés de la LNH, on constate qu’il est possible que ce trio soit supérieur à la moyenne. Pas nécessairement élite, mais meilleure que la majorité des autres quatrièmes trios. Du moins, d’un point de vue offensif. 

Jake Evans considère que ce trio sera très dangereux et que les trois hommes travailleront dur.

« Avec notre vitesse et notre habileté à forcer des revirements, je crois qu’on va créer beaucoup de chances de marquer. On ne va pas inscrire des buts spectaculaires comme les autres trios, mais je crois qu’on va être un trio difficile à affronter et qu’on va frustrer certaines équipes et créer des chances de marquer du fait même. »

Considérant la nature dynamique de l’unité, peut-on se demander si Corey Perry cadrera vraiment dans l’alignement de la Sainte-Flanelle?

En Rafale

– La WHL a des plans.

– C’est vrai. Ils ont toute une brigade défensive.

– Le Montréalais se retrouve parmi l’élite de la NBA.

PLUS DE NOUVELLES