Le neuvième choix au total est plus important qu’on ne le croit pour le Canadien

Si le Canadien devait perdre contre les Penguins (ce qui est, on va se le dire, un dénouement probable), il est logique de croire que la formation montréalaise hériterait du neuvième rang au total.

Oui, le Canadien pourrait très bien gagner la loterie. Ceci dit, avec 87.5 % de chances de ne pas la gagner, il ne faut pas miser sur ce scénario avec beaucoup de certitude.

Est-ce que ce serait une catastrophe de ne pas la gagner? Non. Pourquoi?

En fait, c’est Benoît Brunet qui l’a le mieux résumé. Sur les ondes du 98.5 Sports, l’analyste a parlé de sa manière de voir les choses dans le dossier d’Alexis Lafrenière et il explique pourquoi il verrait le futur du CH d’un meilleur oeil s’il ne passait pas les Penguins.

D’entrée de jeu, il faut spécifier que Brunet aimerait vraiment voir le Canadien repêcher Lafrenière. Cela, comme il l’a dit, changerait complètement la dynamique de l’équipe.

Reste à savoir si lui aimerait venir… mais ça, c’est un autre dossier.

Mais si le club devait repêcher au neuvième rang, cela aurait aussi un impact plus qu’important.

Pourquoi? Parce que le CH n’a pas énormément de vedettes. Il cite le controversé Carey Price et le vieillissant Shea Weber.

En allant chercher un joueur important avec le choix #9 de l’encan, le Canadien n’aurait pas une vedette assurée, mais il aurait un joueur important à ajouter au noyau. À ajouter aux Phillip Danault, Brendan Gallagher, Tomas Tatar, Nick Suzuki, Max Domi, Jeff Petry et Ben Chiarot – pour ne nommer que ceux-là – de ce monde.

Et pour une équipe comme le CH, un noyau fort, c’est primordial. C’est avec un noyau fort que la formation pourra avancer au cours des prochaines années… à défaut d’avoir une vedette.

Brunet cite en exemple le dernier neuvième choix que le CH a repêché : Mikhail Sergachev. Avec le défenseur russe dans ses rangs, l’équipe ne serait pas immensément meilleure comme si on lui greffait un Lafrenière, mais elle serait vraiment plus compétitive.

Alors oui, il serait décevant de ne pas gagner la loterie, mais un choix #9 bien fait pourrait aussi changer les choses. Reste à savoir si l’équipe de repêchage du CH choisira le bon gars.

Est-ce que cela veut dire de perdre contre Pittsburgh? Poser la question, c’est aussi y répondre, non?

En rafale

– Je l’écoute en boucle.

– Jaroslav Halak aura du temps de jeu.

– Jesperi Kotkaniemi a un vrai désir d’apprendre. [JdeM]

– Absolument.

– Il devra se ressaisir.

– Du grand Shaq!

PLUS DE NOUVELLES