Le monstre de la WHL (ligue junior de l’Ouest)

Mads Sogaard, ça vous dit quelque chose? On parle ici d’un gardien de but danois, donc jusqu’ici, rien pour nous exciter. Cependant, on parle d’un monstre de 6 pieds 7 (et 196 livres) qui protège le devant des filets, donc un cerbère aussi « long » que Ben Bishop.

Le jeune homme de 18 ans évolue au sein de la WHL, plus précisément avec les Tigers Medicine Hat. En 2018-19, il a amorcé sa carrière au niveau junior canadien, où il a pris part à 37 joutes pour un total de 19 gains et 10 revers (dont deux en prolongation). Pendant ce premier chapitre de son passage dans les rangs junior, il a couronné la saison avec une moyenne de 2.64 et un pourcentage d’efficacité de .921, ce qui est hallucinant.

On parle ici d’un athlète hors pair, avec une technique pratiquement sans aucune faille. À partir de là, comment ne pas avoir une multitude de regards vers toi? Les dirigeants apprécient les gros et grands gardiens qui prennent de la place devant une cage. Selon les informations qui circulent à son endroit, il fait réellement tourner les têtes depuis qu’il est en sol canadien.

Voici d’ailleurs une vidéo qui pointe parfaitement son aisance à garder les buts, comme si tout était facile. Il couvre tous les angles et il ne perd pas de temps à se mettre en position « papillon », ce qui le rend difficile à déjouer.

En tout cas, j’imagine que le grand gardien s’est souvent fait demander s’il jouait au basketball…

Est-ce que le Canadien pourrait tenter de mettre le grappin dessus, lui qui aime bien la profondeur à cette position? Souvenez-vous des deux géants que le Canadien avait invités au préalable lors d’un camp de perfectionnement.

Bref, selon plusieurs rapports, son rang potentiel de sélection se situe en 34 et 65, donc un choix de 2e tour. Au niveau des gardiens, il est classé 2e par la centrale NHL Central Scouting.

En rafale

– Il me semble que ces jambières ne sont pas très belles…

– Lorsque j’ai voté, 64% des gens sondés n’y croyaient pas.

– Ça ne regarde vraiment pas bien.

– C’est devenu une habitude pour elle de marquer l’histoire.

– C’est assez le gossage!

PLUS DE NOUVELLES