Le manque d’opportunisme coule (encore) le Rocket

Depuis quelques matchs, le Rocket de Laval n’arrivait pas à profiter de ses chances. Les hommes de Joël Bouchard ne sont pas sur une bonne lancée et les séries s’éloignent à chaque défaite.

Et comme vous le savez, avec le renfort obtenu d’en haut, le Rocket DOIT faire les séries.

Puisque cela va mal, Bouchard a choisi de brasser ses cartes un brin. Phil Varone, Riley Barber et Keith Kinkaid, trois vétérans qui ne produisent pas récemment, ont été laissés de côté au profit de joueurs qui sont plus outillés pour mener le Rocket à la victoire.

On notera aussi que Charles Hudon a perdu sa place à la gauche de KK au profit de Laurent Dauphin. Bouchard a donc vraiment brassé ses cartes.

En première période, le Rocket jouait du jeu décousu, mais avait ses chances. En fait, cela s’est passé comme ça lors des deux premières périodes, Cayden Primeau gardant les siens dans le match.

En troisième, alors que la marque était de 1-0 Providence, le Rocket a débuté la période en donnant deux buts de suite. À 3-0, la pente aura été trop grande et le Rocket s’est incliné.

Comme l’a souligné Anthony Marcotte sur les ondes du 91.9 Sports, il était temps que le match – et que le voyage – se termine. Joël Bouchard doit gérer une crise importante chez le Rocket alors que ça va très mal. L’équipe avait deux victoires en 10 matchs avant le match, ce qui est loin d’être à la hauteur de ce que Marc Bergevin a en tête.

Un point en cinq matchs sur la route, ça fait mal.

À quatre points des séries, le Rocket est toutefois à un seul point de la cave de la division si les Monsters l’emportent. Il y a des aspects à corriger et les meilleurs joueurs de l’équipe doivent se lever, notamment en avantage numérique. Aujourd’hui, le Rocket a eu droit à six occasions avec un homme en plus, mais aucun but n’a été marqué.

Ce n’est visiblement pas facile en bas non plus.

En rafale

– Blake Coleman, contrairement à ce que Renaud Lavoie affirmait en premier lieu, ne s’en va pas à Denver.

En fait, il a été sorti de l’alignement de manière préventive.

– Après avoir acquis Andy Greene, les Islanders n’ont peut-être pas fini.

– Rob Manfred ne compte pas plier.

– Qui quittera à Ottawa?

PLUS DE NOUVELLES