Le langage non-verbal de Marc Bergevin a été décortiqué par une spécialiste

On a eu droit à une journée où Marc Bergevin a été le centre d’attention au 91,9 Sports, aujourd’hui, avec plusieurs interventions intéressantes.

Mathias Brunet a touché un bon point, alors qu’il croit que l’erreur dans le parcours du DG avec le CH, c’est d’avoir mal géré le départ d’Andrei Markov.

Il est vrai que Markov n’a pas eu un dauphin digne de ce nom.

Théo, quant à lui, ne veut pas blâmer le DG pour les insuccès de l’équipe. Il lance la pierre à Trevor Timmins.

Les repêchages de Timmins et le développement des joueurs, deux aspects qui vont toujours susciter beaucoup de débats!

Mais de tout le contenu diffusé aujourd’hui, l’entrevue de Stéphane Langdeau avec Christine Gagnon, spécialiste du langage non-verbal, est certainement la plus fascinante.

La spécialiste a donc analysé, entre autres, les points de presse de Marc Bergevin depuis ses débuts avec le Canadien, en 2012, pour déceler des tendances dans sa gestuelle.

Les constats sont frappants. On dirait que le DG est un livre ouvert.

De son ton de voix qui dénote des qualités de leader à certains qui ressemblent à un juge qui tranche en cour, elle explique ce qui a mené à ces conclusions.

Et surtout, Mme Gagnon a noté un changement dans le langage non-verbal du DG depuis 2017, qui est devenu plus actif.

Elle a remarqué que lorsque Marc Bergevin aborde une question plus difficile, ou qu’il ne désire pas partager toute l’information, son oeil gauche se crispe.

Le summun a été depuis le début de l’année 2020, où elle l’a vu plus fatigué et impatient. On le voyait avec les mains qui se fermaient en poings, ce qui était très rare auparavant, il se retirait du podium entre chaque question pour démontrer son envie de mettre fin aux questions et on le voyait davantage se pincer la bouche.

Bref, pour la citer, on ne voyait plus le battant que l’on a vu jadis, mais plutôt de l’impatience et de la fuite.

Bien entendu, on accorde à cette science la valeur que l’on veut bien, mais ça amène tout de même un point de vue intéressant et différent concernant le DG.

Allez-vous regarder ses points de presse du même oeil désormais? Pas moi!

En rafale

– Laraque est sorti de l’hôpital!

– Contrairement à d’autres…

– Wow! Superbe!

– Ouain, vu son statut de vedette, il se doit de montrer l’exemple…

– Ça, c’est un dossier TRÈS épineux.

– Pas de hockey junior sans vaccin pour la Covid-19? (La Presse)

PLUS DE NOUVELLES