Le gym du Complexe Bell forcé de déclarer faillite

Pas toujours facile l’après-carrière pour un joueur de hockey. Stéphane Quintal l’a constaté au cours des dernières années.

Quintal, qui a porté les couleurs du Canadien durant sept saisons et qui a accroché ses patins en 2005, s’est lié avec l’homme d’affaires Leonard Schlemm quelques mois après avoir pris sa retraite. Ils ont, ensemble en 2007, lancé le Club Mansfield Rive-Sud, le gymnase dans le Complexe Bell à Brossard (détenu en partie par le Canadien lui-même).

En 2020, rien ne va plus.

Quintal poursuit son associé depuis 2018 pour le forcer à racheter ses parts (d’une valeur de 832 000 $). Il a même envoyé un huissier chez lui selon ce qu’a appris le Journal de Montréal.

Schlemm, pour sa part, a répliqué avec une contre-poursuite affirmant qu’il ne doit rien à Quintal et que c’est plutôt ce dernier qui doit lui rembourser un prêt d’un quart de million en lien avec sa maison.

Depuis qu’il a été inauguré en 2008, le Complexe Bell héberge un gym, celui de Quintal et Schlemm. Mais celui-ci est officiellement en faillite depuis le 13 juillet. J’ai bien peur que Stéphane Quintal ne reverra jamais l’argent qu’il souhaite ravoir.

À noter que Schlemm prétend que Quintal n’a jamais rien fait de plus que s’entraîner et serrer des mains dans le gym… ce que corrobore l’ancien défenseur du Canadien.

« Bien, j’ai aucune compétence par rapport aux finances ou des choses comme ça. Mon rôle, c’était […] d’utiliser ma crédibilité en tant qu’ancien joueur du Canadien. » – Stéphane Quintal

Schlemm prétend aussi que Quintal n’a jamais investi les fonds qu’il avait promis dans l’entreprise et qu’il s’est petit à petit impliqué de moins en moins dans le gym lorsqu’il s’est mis à travailler pour la LNH en 2011.

Leonard Schlemm affirme qu’il tente de remplacer Quintal depuis neuf ans. Il a même tenté de vendre le gym (en parties ou en totalité) à Mike Cammalleri et Marc Bibeau.

Le gym s’est mis à enregistrer des pertes en 2018 et la COVID-19 l’a achevé selon lui.

À noter que Schlemm possède plusieurs autres gyms qui ont dû fermer leurs portes, notamment l’un dont il était propriétaire avec Steve Nash (NBA) dans l’ouest canadien. Il a aussi dû fermer les gyms Mansfield du centre-ville de Montréal et de Pointe-Claire.

Bref, on a là une histoire qui allait déjà mal avant la COVID-19… et qui n’a fait qu’empirer depuis. Puisqu’elle implique Stéphane Quintal et le Complexe Bell, on en parle ce matin… mais combien d’entrepreneurs se retrouvent dans de telles situations dans que personne n’en entende parler? Beaucoup trop!

En rafale

– Si Marc Bergevin avait su que son équipe participerait aux séries d’après-saison, il n’aurait fort probablement pas échangé Nick Cousins (en retour d’un choix de quatrième ronde).

– Les joueurs des Bruins ne sont pas très bons au basketball.

– Olivier Renard fera des changements à sa formation. Mais lesquels?

– La Premier League évalue tous les scénarios possibles afin de ramener des partisans dans les gradins.

– Camille Estephan aura l’occasion de discuter avec la Santé publique québécoise. Mais est-ce qu’on l’écoutera vraiment… ou est-ce que cette rencontre n’a été bookée que pour bien paraître du côté du gouvernement?

PLUS DE NOUVELLES