Le choix de 1er tour du CH pourrait devenir le petit voisin de Timmins

Qui sera le premier choix du Canadien cette année (8e au total)? Cole Perfetti? Jamie Drysdale? Tout ça est impossible à prédire puisque le repêchage offre toujours quelques surprises, qui déjouent les pronostics initiaux assez facilement. Prenons par exemple le cas de Jack Quinn, qui pourrait se faufiler au 8e échelon, même s’il se retrouve entre les rangs 9 et 15 sur la plupart des listes édifiées ici et là. Mais pourquoi sélectionner ce droitier aussi hâtivement?

Plusieurs raisons peuvent s’y rattacher, dont l’amour qu’a Trevor Timmins pour ce jeune homme. Quinn évolue sous les ordres d’André Tourigny avec les 67’s d’Ottawa, qui est « l’équipe » de monsieur Timmins. Lorsque Trevor Timmins a été questionné au sujet de la recette des succès de cette formation junior, il a, sans aucune hésitation, soulevé le nom de Jack Quinn. Pas Marco Rossi, mais Jack Quinn. Disons que passer de 12 buts en 2018-19 à 52 en 2019-20, ça fesse et ça attire les regards curieux.

«C’est mon équipe! Dommage qu’ils ne pourront jouer pour un championnat, cette année. C’est un bon club avec plusieurs joueurs de premier plan. Ce jeune Jack Quinn, je le connais bien. Il habite à une rue de chez moi. Je le connais depuis qu’il est tout-petit…» – Timmins

Timmins connaît le jeune homme depuis (presque) toujours, ce qui est un plus pour celui-ci. Il est conscient de ses valeurs, de son attitude, de ses forces et de ses faiblesses, ce qui sont des éléments de vente non négligeable pour Timmins face à Marc Bergevin. 10 à 15 équipes ont déjà discuté avec Quinn et cinq autres rencontres sont au programme cette semaine. Il y a beaucoup d’intérêt envers ce kid, qui a éclos cette année. D’ailleurs, Tourigny vantait les mérites de son joueur aussitôt que l’an passé, mais plusieurs doutaient de sa présence parmi les premiers de classes lorsque l’année de son draft se pointerait.

Je vous rappelle que l’attaquant de 6 pieds et 176 livres demeure l’un des deux seuls joueurs à avoir atteint le plateau des 50 buts au sein de la OHL, ce qui tout en son honneur. Bear Tourigny employait Quinn sur les deux ailes, et peu importe laquelle, il trouvait toujours une façon d’enfiler l’aiguille. Son caractère ne fait pas défaut non plus, ce qui cadre parfaitement avec l’attitude visée par la Sainte-Flanelle.

Le Canadien offrira-t-il la première petite surprise au repêchage en sélectionnant Jack Quinn au 8e rang? À suivre…

En rafale

– Pour savoir la raison qui a poussée Mats Naslund de Montréal, c’est ici.

– Qui d’autre que RHP?

– Jack Dugan est un jeune homme confiant.

– Le golf et le tennis pourront se jouer à partir du 20 mai.

– Des genres de clubs-écoles?

PLUS DE NOUVELLES