Le CH doit profiter de la faiblesse des gardiens des équipes canadiennes

Oui, la saison est jeune et l’échantillon est petit, mais ça ne nous empêche pas d’avoir des opinions sur les premiers matchs de l’année, n’est-ce pas? Il faut simplement les prendre avec un grain de sel.

Ce matin, mon collègue Maxime Truman écrivait que le gardien #1 du Canadien ne connaît pas un grand début de saison.

Ça ne veut pas dire que tout est perdu. Ce que ça veut dire, c’est qu’il doit se rattraper… et il lui reste du temps pour le faire.

Il n’est pas le seul à s’en être rendu compte. Georges Laraque en a aussi jasé sur les ondes du 91.9 Sports ce midi.

Bref, Carey doit se lever, mais il n’est vraiment pas le seul.

Même si la division compte sur plusieurs gardiens de premier plan, peu d’entre eux connaissent un grand début de saison. Beaucoup de buts sont marqués dans la division canadienne.

Sur les 31 gardiens qui ont un pourcentage d’arrêt de plus de .900 depuis le début de l’année, cinq seulement sont issus d’une équipe canadienne.

  • Jake Allen, .962 (un match joué) ;
  • Jacob Markstrom, .935 (trois matchs joués) ;
  • Laurent Brossoit, .927 (un match joué) ;
  • Connor Hellebuyck, .921 (deux matchs joués) ;
  • Mikko Koskinen (oui, ce même gardien qui avait l’air de n’avoir jamais enfilé un équipement de gardien lors de ses matchs contre le Canadien), .906 (cinq matchs joués).

Jacob Markstrom et Jake Allen sont aussi les deux seuls gardiens (sur 13) issus d’un club canadien canadien à avoir une moyenne inférieure à 2.00.

C’est donc dire que les Leafs, les Canucks et les Sénateurs n’ont aucun gardien qui fait le boulot au niveau statistique depuis le début de la saison. On peut toutefois le comprendre chez les Sens, compte tenu de leur alignement.

Mais dans les faits, un simple test de l’oeil fait le travail pour se rendre compte qu’il se marque des buts sur un moyen temps dans la division Nord. Et quand on fouille, on réalise que six équipes canadiennes se retrouvent parmi la pire moitié en ce qui a trait aux buts contres par match. Seuls les Flames sont à deux buts par match.

Logiquement, si le CH a un semblant d’appétit, avec son attaque qui se classe parmi les bonnes de la ligue (4.25 buts par match en moyenne, soit au troisième rang de la ligue), il peut aller chercher des victoires.

S’il veut continuer d’avoir les meilleures chances de la ligue d’avoir une place en séries, c’est dès maintenant que ça se passe. Avec cinq buts hier face aux Canucks, le CH a fait ce qu’il fallait.

Reste maintenant à gagner plus de matchs avec l’excellent tandem de gardiens.

En rafale

– Du grand Gallagher.

– Ééééééééééévidemment.

– Dossier à suivre à Toronto.

– Longue absence à Anaheim.

PLUS DE NOUVELLES