Le Canadien prendra son temps pour développer ses espoirs

Depuis l’arrivée en poste de Marc Bergevin, l’alignement du Canadien n’a jamais été plus complet, talentueux et prometteur que ce qui nous est présenté en vue de la prochaine saison. Le noyau de la dernière saison est intact (mis à part Max Domi, échangé contre Josh Anderson), et le directeur général du CH a également ajouté Jake Allen, Joel Edmundson et Tyler Toffoli en plus de faire signer des prolongations de contrat à des joueurs-clés.

En plus, le Tricolore compte encore sur une bonne pépinière de jeunes joueurs, alors que personne n’a été transigé pour obtenir du renfort. Suzuki, Kotkaniemi, Caufield, Romanov, Norlinder, parmi bien d’autres, font encore partie de l’organisation montréalaise.

Et comme nous explique Mathias Brunet dans un excellent billet de sa part paru aujourd’hui, avec cet alignement de qualité, les jeunes auront beaucoup de temps pour se développer, et ils devront travailler fort pour prouver qu’ils méritent réellement leur place dans l’alignement.

Avec la prolongation de contrat accordée à Jake Allen, Cayden Primeau aura lui aussi du pain sur la planche.

En effet, Brunet explique que les jeunes ont dû prendre conscience, avec les dernières mises sous contrat, que leur place n’est vraiment pas assurée avec le grand club simplement en raison de leur potentiel.

Ceux du Canadien ont peut-être mal dormi ces derniers jours, avec les nombreuses mises sous contrat de Marc Bergevin. On peut les comprendre.

Mais pour une organisation, il serait difficile de trouver un meilleur contexte de développement. Les espoirs savent qu’ils devront bûcher afin d’obtenir un poste. – Mathias Brunet

Il cite également avec raison les exemples de Jesperi Kotkaniemi et de Victor Mete, qui ont presque immédiatement rejoint le grand club après leur arrivée dans l’organisation, faute de mieux. Maintenant, ce n’est plus le cas, car il y a trois très bonnes lignes offensives et, avec l’arrivée de Romanov, cinq défenseurs qui ont déjà une place acquise dans la brigade.

Les jeunes pourraient évoluer dans un système semblable aux Red Wings des années 2000, alors que ces derniers laissaient leurs jeunes jouer plusieurs saisons à des niveaux inférieurs pour leur permettre de progresser à leur rythme et ainsi être fin prêts lors de leur arrivée dans le circuit Bettman.

Surtout que Joël Bouchard fait un superbe travail avec le Rocket, disons que ça donne une autre raison d’amener les jeunes à Laval pour progresser. Nous n’avons qu’à penser à la transformation de Kotkaniemi entre sa rétrogradation dans la Ligue américaine et sa présence en séries éliminatoires.

Bref, laissons le temps aux jeunes de se développer, les résultats n’en seront que meilleurs.

En rafale

– Avec l’équipe aussi prometteuse, nous aussi.

Alexandar Georgiev et Tony DeAngelo de retour chez les Rangers.

– Grosse prise pour les champions en titre.

– Très logique.

– Bien hâte de suivre ça.

PLUS DE NOUVELLES