Le Canadien poursuivi pour plus de 240 000 $

Mauvaise nouvelle pour le Canadien de Montréal ce matin. Son ancien spécialiste de la glace du Centre Bell François Martindale poursuit l’entreprise (Aréna des Canadiens) pour congédiement déguisé. Il accuse son ancien patron de l’avoir dénigré et harcelé psychologiquement pendant 20 ans.

Excellent travail de Vincent Brousseau-Pouliot et Philippe Tesiceira-Lessard de La Presse.

François Martindale a supervisé l’état de la patinoire du Centre Bell de juin 1994 à avril 2019, soit pendant près de 25 ans. Il a donné plusieurs entrevues au fil des ans, surtout lorsque venait le temps de présenter des matchs extérieurs un peu partout dans le circuit Bettman. Martindale travaille aussi pour la LNH depuis plus de 15 ans en lien avec les Classiques Hivernale et Héritage.

Martindale accuse son ancien patron, qui a quitté son emploi à l’automne 2017, d’avoir commis plusieurs irrégularités… et que l’entreprise était au courant de la situation. Il réclame 241 823 $ au Goupe CH pour congédiement déguisé. Martindale aurait lui-même rapporté au sommet de la hiérarchie du club les irrégularités commises à son endroit. Il soutient avoir été congédié pour ça, mais sans que ce soit explicite. Il accuse le Canadien de l’avoir mis à la porte suite à une enquête bidon qui a suivi ses dénonciations.

Il prétend aussi ne pas être le seul employé de l’entreprise à avoir perdu son emploi suite à des dénonciations.

On ignore pour l’instant l’identité du patron en question, que l’on décrit comme ayant été l’un des plus influents du Groupe CH au cours des dernières années.

François Martindale devra prouver les faits allégués dans sa poursuite devant la cour.

Le Canadien, le patron en question (La Presse connaît son identité) et François Martindale n’ont pas voulu commenter le dossier.

Martindale prétend avoir été congédié une première fois en 2000, puis réembauché après avoir envoyé une mise en demeure au Canadien. Il a été remercié (de façon définitive) par le CH en janvier dernier et devrait entamer un nouvel emploi sur la côte-ouest américaine en octobre.

Officiellement, le CH a indiqué à Martindale qu’il avait été congédié suite à une enquête qui aurait révélé que ce dernier avait tenu des propos de nature sexuelle concernant l’enfant d’un de ses employés, ce que Martindale réfute.

Bref, le bordel est pogné et personne ne s’en sortira gagnant. Sauf peut-être Martindale, s’il parvient à convaincre le juge de lui octroyer plus de 240 000 $ via les poches de son ancien employeur…

En rafale

– Tomas Tatar est un fier partisan du Bayern. [Canadiens]

– Est-ce OK de porter un gilet d’un joueur plus jeune que soi? Si la réponse est non, je ne pourrai bientôt plus porter aucun gilet de joueurs actifs… [TheAthletic]

– Le règlement qui empêche les joueurs de la CHL de jouer pro avant 20 ans leur nuit plus qu’autre chose. [TheProvince]

– Artur Beterbiev fera-t-il mieux qu’Adonis Stevenson face à Oleksandr Gvozdyk?

PLUS DE NOUVELLES