Le Canadien possède la même fiche que l’an dernier après 15 matchs

Beaucoup de choses ont changé depuis le début de la dernière saison, chez le Canadien de Montréal. Les transactions ont été multiples, la formule a été changée et quelques nouveaux visages se sont greffés au club au courant de la dernière année.

S’attendait-on à un upgrade? Pas nécessairement. Mais on ne s’attendait pas non plus à une déception, selon le consensus.

Alors, quel est le verdict?

Après 15 matchs en 2019-2020, le Tricolore possède la même fiche qu’après le même nombre de rencontres en 2018-2019, soit 8-5-2. Ce n’est pas terrible et dans les deux cas, c’était de façon hâtive significatif d’un rythme qui amène l’équipe en séries éliminatoires.

Somme toute, si le produit final n’a pas vécu de transformation importante, les composantes du club ont changé de façon drastique. La principale différence se situe du côté offensif, alors qu’une hausse de près de 20% a été observée du côté des buts marqués.

Les 46 buts se sont transformés en 55 buts et le groupe d’attaquants est présentement en bien meilleure position que l’an dernier, alors que Jonathan Drouin, Max Domi et Joel Armia flirtent avec la marque du point par match.

Néanmoins, le Tricolore accorde aussi beaucoup plus de chances de marquer à son adversaire. Si l’an dernier ce n’était que 215 en 15 matchs, on parle d’un total de 246 jusqu’à présent.

Évidemment, vous aurez compris que le désavantage numérique constitue également une différence majeure (68,9%) et que l’avantage numérique s’est amélioré.

En Rafale

– Oh! Bonne nouvelle pour les amateurs de cinéma hockey.

– Klingberg évalué dans deux semaines.

– Un autre gros pari.

PLUS DE NOUVELLES