Le Canadien parmi les favoris pour signer Taylor Hall cet été

2020 se voudra fort probablement le pire moment pour atteindre l’autonomie complète dans la LNH. Le circuit Bettman pourrait essuyer des pertes de plus d’un milliard $ en raison de la COVID-19. Et ça, c’est sans compter les pertes qui pourraient aussi suivre en 2020-21.

On pense souvent à Alex Pietrangelo, qui devra fort probablement accepter moins d’argent qu’il le prévoyait en janvier par exemple… et ce, tout en devant possiblement laisser un énorme pourcentage de son salaire en escrow (qui pourrait ne jamais lui revenir).

Braden Holtby, Tyson Barrie, Mikael Granlund, Mikko Koivu, Mike Green, Mike Hoffman, Robin Lehner et plusieurs autres joueurs seront aussi admissibles à l’autonomie complète cette année à moins d’en venir à une entente avec leur équipes actuelle…

Tout comme Taylor Hall!

L’attaquant des Coyotes, acquis en retour de deux choix au repêchage (dont un de première ronde) et trois espoirs, n’aurait même pas encore discuté sérieusement avec les Coyotes. Son agent et John Chayka ont-ils l’intention de jaser plus tard ce printemps ou cet été?

Un lecteur a demandé à John Shannon, anciennement du réseau Sportsnet, sur quelles équipes il miserait quant à la future formation de Taylor Hall. La réponse de Shannon : Arizona, Calgary et Montréal. Tout ça semble être dans l’ordre.

Or, Shannon croit toujours que les chances de voir Hall s’entendre avec les Coyotes, son équipe actuelle, sont bonnes. Sinon, il croit que les Flames et le Canadien sont les favoris pour l’attirer via le marché des joueurs autonomes.

J’ai toutefois quelques doutes à cet effet, considérant que Taylor Hall ne semble pas triper sur l’idée de revenir jouer au Canada et qu’il contrôlera sa destinée. De plus, les impôts, la langue et la météo n’aident jamais la cause du Canadien sur le marché des joueurs autonomes sans restriction. Maxim Lapierre l’a rappelé cette semaine sur les ondes du 91,9 Sports.

Par contre, plusieurs équipes et plusieurs propriétaires vont hésiter à lancer des millions $ cet été avec la crise économique actuelle. Le CH, qui possède beaucoup d’espace sous le plafond salarial, en profitera-t-il pour enfin attirer un joueur de grand talent via le marché des joueurs autonomes?

Ça se peut, mais je me répète : j’ai de GROS doutes.

Hall aura 29 ans en novembre. Il a souvent fait l’objet de critiques quant à son éthique de travail à Edmonton. Il n’a disputé que cinq petits matchs éliminatoires depuis le début de sa carrière chez les pros et il pourrait toucher près de 10 millions $ par saison.

À l’heure actuelle, les Coyotes occupent le 11e rang de la Conférence de l’Ouest. Est-ce que vous seriez prêts à lui offrir la lune si vous étiez Marc Bergevin?

En rafale

– Une place se libère donc derrière le banc des Maple Leafs…

– Les joueurs des Predators proposent des défis de marche/course aux partisans de l’équipe.

– David Lemieux dit qu’il appris. Il a hâte de remonter sur le ring.

– Nail Yakupov change encore d’équipe.

– Finalement, l’option des sites neutres existe encore?

– Demain!

PLUS DE NOUVELLES