Le Canadien manque d’éclat dans une statistique précise

On vante le Canadien de Montréal puisque lors des dernières années, Marc Bergevin, Trevor Timmins et leur groupe ont effectué des choix qui semblent judicieux. Jusqu’à preuve du contraire, Ryan Poehling, Josh Brook, Cayden Primeau, Jesperi Kotkaniemi, Alexander Romanov et Cole Caufield plus récemment ont un potentiel très séduisant. Par contre, jusqu’ici, outre le seul match de Poehling avec le CH, il n’y a que KK qui a trouvé une niche avec le Canadien. Donc, à partir de là, certains décident de pousser l’exercice encore plus loin en fouillant jusqu’à l’encan 2009. Le devoir est simple : combien de matchs les joueurs repêchés ont-ils joués de rencontres avec l’équipe à laquelle ils appartiennent?

À ce niveau, le Canadien se retrouve au 20e rang (en compilant les joutes des espoirs de chaque organisation qui a joué au sein de la Ligue nationale). Un boulot colossal certes depuis 2017, mais si on descend plus loin on risque d’être déçu. On le sait ça, c’est pourquoi on est tous unanime : le Canadien a bien sélectionné lors des trois derniers mois de juin, mais avant ça, c’était plutôt pathétique. Alors que tous les fanatiques sont tournés vers le présent et le futur, Martin Leclerc ramène le passé en pleine gueule.

Donc, entre 2009 et 2018, les Ducks figurent au sommet pour les matchs disputés par les choix de repêchage de la LNH depuis l’encan 2009, selon l’excellent travail réalisé par Leclerc. On parle d’un total de 3305 pour les Ducks. Les suivent derrière le Lightning (3228), les Sabres (3141), les Oilers (3127), alors que le Canadien se situe au 20e échelon de ce palmarès avec un total de 2090 rencontres. C’est bien peu, mais on connaît les pitoyables repêchages pendant près d’une décennie chez l’organisation. Aujourd’hui, le club est en train de changer la donne.

C’est vrai que le département de recrutement n’a pas fait le boulot et que l’organisation paie peut-être pour ça aujourd’hui, mais si l’on souhaite rester positif, disons-nous que ce n’est plus le cas depuis 2017.

En rafale

– Après les anciens Nordiques, voici les anciens Canadiens :

– Patrick Marleau ne reviendra pas avec les Sharks, mais son désir de jouer y est toujours.

– D’anciens joueurs du Canadien qui portent une lettre au sein de la KHL.

PLUS DE NOUVELLES