Le Canadien fera face à des Flames gonflés à bloc ce soir

Hier soir, le Canadien a joué un gros match. L’exécution était à point et tout le monde a mis la main à la pâte afin d’assurer la victoire.

Je ne vous cacherai pas que je n’ai pas fini le match – je ne suis même pas passé proche, à vrai dire. C’est en prenant mon cellulaire ce matin et en regardant le match dans mon enregistreur que je m’en suis rendu compte.

Mais vous savez quoi? Au moment d’écrire ces lignes, cela ne veut plus rien dire. Le CH est parti de Vancouver en se sauvant avec la victoire et nous voilà rendus au match le plus important jusqu’à présent. Je dis ça dans l’optique où le prochain match est toujours le match le plus important.

En faisant face aux Flames de Calgary, le CH ne l’aura pas aussi facile qu’hier soir à Vancouver. Le défi sera de taille pour les hommes de Dominique Ducharme et j’ai sorti trois raisons pour lesquelles le CH devra suivre le plan de match dès la mise en jeu initiale.

1. Premier match de Darryl Sutter à la barre des Flames (depuis 2006)

À Calgary, tous les espoirs sont permis. Darryl Sutter est débarqué en ville afin de redresser la barque. Non, il n’est peut-être pas l’homme de la situation à long terme, mais au cours des prochaines semaines, il y aura clairement un spark qui aura lieu à Calgary.

On sait qu’il mise sur l’intensité. Lors de sa première pratique à la barre du club, les gars en ont sué un bon coup… comme dans le temps.

Mais surtout, ce sera un effet nouveauté pour certains joueurs. Si on prend un Sam Bennett, qui voulait clairement quitter, il a maintenant la chance de repartir à neuf avec un entraîneur qui n’a pas encore une opinion claire sur tout le monde.

Est-ce que certains gars comme lui pourraient sortir plus fort que jamais? C’est possible.

S’il y a un manque d’exécution chez les hommes de Darryl Sutter, c’est là que le CH pourrait en profiter.

2. Le Canadien n’aura pas eu une grosse nuit de sommeil et Ben Chiarot sera absent

Si les Flames ont eu droit à trois jours de congé, ce n’est pas le cas du CH. Mon collègue Maxime Truman en parlait ce matin : la nuit a été courte pour le CH.

En l’espace de 22 heures, le CH aura commencé son match à Vancouver, joué 60 minutes, pris l’avion vers Calgary en pleine nuit et aura commencé un match face aux Flames.

Ce deuxième match en moins de 24 heures (il débutera à 21h, heure du Québec) sera sans doute disputé sans Carey Price. Ce n’est rien contre Jake Allen, bien au contraire, mais il y a une raison pour laquelle Price a le filet depuis trois matchs.

Je ne dis pas que les parieurs chanteront « perdez donc, perdez donc, perdez donc » comme dans l’annonce (you know the one), mais je dis que ce ne sera pas facile. Que le CH devra arriver équipé pour veiller tard – mais moins qu’hier.

Et évidemment, en parlant du CH, l’absence de Ben Chiarot, qui est dans le plâtre, n’aidera pas.

3. L’enjeu du classement

On s’entend qu’en ce moment, le CH n’est pas sérieusement en danger de manquer les séries au niveau du classement. Les chiffres sont là pour le prouver.

Au classement, les Flames sont au sixième rang de la division. Ils ont cependant quatre matchs en main sur les Canucks.

(Crédit: NHL.com)

Mais vous savez comme moi que si les Flames ont congédié leur entraîneur et ont donné un contrat de quelques années à un vétéran de la game, ce n’est pas pour oublier 2021. À Calgary, le but est de participer aux séries et ils mangeront du lion avant le match.

D’où mon point #1.

Si le CH la veut, celle-là, il devra la travailler. Et comme les gars manqueront peut-être de jambes en troisième, aussi bien commencer de la bonne façon, n’est-ce pas?

En rafale

– Les Leafs critiqués pour leur gestion du dossier Auston Matthews.

Uh oh… imagine if they lose him for a lengthy period…

Publié par Hockey Feed sur Mercredi 10 mars 2021

– Le repêchage aura bel et bien lieu en juillet.

– Longue absence à Ottawa?

– Dommage.

– Je crois qu’il a raison.

– Il aura vraisemblablement pris la bonne décision.

PLUS DE NOUVELLES